Cet article date de plus de 3 ans

Cour d’appel de Riom maintenue : les avocats demandent qu’elle conserve ses compétences

La cour d’appel de Riom dans le Puy-de-Dôme devrait être maintenue, la garde des Sceaux l’a annoncé le 15 janvier. Les avocats clermontois demandent que la cour auvergnate conserve toutes ses compétences.
L’annonce le 15 janvier par la Garde des Sceaux Nicole Belloubet que toutes les cours d’appel de France seraient maintenues aurait dû rassurer les avocats du Barreau de Clermont-Ferrand. Mais ils se demandent toujours si elle gardera toutes ses compétences.

Sans attendre la réponse de la Chancellerie, ils veulent peser pour qu’elle conserve ces spécialisations, ils demandent que tous les contentieux restent affectés à Riom et non à Lyon. "Ça doit être une négociation au niveau régional" indique Maud Vian, Bâtonnier de l’Ordre des avocats de Clermont-Ferrand, "c'est-à-dire que les chefs de cours doivent discuter entre eux comment ils vont se répartir ces contentieux spécifiques", par exemple en matière pénale, commerciale ou sociale.

Autre inquiétude pour les avocats Clermontois, la numérisation des échanges et des procédures alors que des bugs et des logiciels compliquent le travail des fonctionnaires et des auxiliaires de justice.

durée de la vidéo: 01 min 23
Les avocats Clermontois inquiets pour l'avenir de la coupr d'appel de Riom



Poursuivre votre lecture sur ces sujets
justice société