Dans le Puy-de-Dôme, 3 nouvelles plages Pavillon Bleu récompensées pour leur qualité environnementale

Dans le Puy-de-Dôme, cette année, trois nouvelles plages se sont vues décerner le Pavillon Bleu, un label écologique. Une récompense pour le travail d’aménagement et une garantie pour les touristes.

Saint-Rémy-sur-Durolle (Puy-de-Dôme) est l'un des 3 nouveaux plans d'eau récompensés d'un label plage Pavillon Bleu.
Saint-Rémy-sur-Durolle (Puy-de-Dôme) est l'un des 3 nouveaux plans d'eau récompensés d'un label plage Pavillon Bleu. © Christian Lamorelle/FTV

Trois nouvelles plages auvergnates ont obtenu le label Pavillon Bleu cette année. Elles sont toutes situées dans le Puy de Dôme : à Thiers, Cournon-d’Auvergne et Saint-Rémy-sur-Durolle. Le label reconnait une qualité d'eau pour la baignade mais prend en compte aussi des critères environnementaux.

« Ce n’est pas que la qualité de l’eau »

Le label est souvent associé à la qualité des eaux de baignade, mais il va au-delà. « Le Pavillon Bleu demande des aménagements au niveau de la plage, notamment pour l’accessibilité des personnes handicapées, détaille Frédéric Chonier, maire de Saint-Rémy-sur-Durolle. Il y a aussi le tri des déchets, nous avons mis des poubelles de tri autour du plan d’eau. Des travaux doivent aussi être faits sur l’assainissement. » Sur le site Pavillon Bleu, quatre catégories de critères à remplir pour obtenir le label sont précisées : éducation à l’environnement, gestion de l’eau, environnement général et gestion des déchets. « C’est une gestion globale de l’environnement, ce n’est pas que la qualité de l’eau », résume le maire.

« C’est un gage de qualité. »

Bien entendu, un tel label profite au tourisme et à l’économie locale. « Ça contribue à ce que la ville de Saint-Rémy monte en gamme, C’est un plus pour ses commerçants et ses restaurateurs, confirme José Peres, gérant d’un camping. Nous nous attendons à accueillir plus de visiteurs. » D’après lui, l’impact du label se ressent notamment dans la fréquentation estivale : « C’est un gage de qualité. Pour cet été, nous avons de très nombreuses réservations, nous sommes complets pour juillet et août, juin et septembre sont en train de se remplir aussi. » Plus largement que Saint-Rémy-sur-Durolle, José Peres croit à l’attractivité de toute la région : « L’Auvergne attire et Saint-Rémy a tous les atouts : le monde du couteau, les plans d’eau, les balades, les randonnées, que ce soit à cheval, en VTT, en quad, ou en SSV. »

De gros investissements récompensés                                    

« La mairie a fait beaucoup de choses ces dernières années, ils ont installés une cascade, des radeaux pour épurer l’eau. Je suis content qu’ils soient récompensés », assure Gérard Farnoux, restaurateur à Cournon. En effet, les aménagements ont coûté quelque 100 000 euros à la mairie, qui se réjouit de l’affluence sur le plan d’eau. La ville avait perdu ce label il y a quelques années. « Ça a été un gros travail pour réaménager ce lieu et garantir que les cyanobactéries nous laissent tranquilles pour la baignade, précise François Rage, maire de Cournon-d’Auvergne. Aujourd’hui, il y a déjà beaucoup de monde. Tous les habitants de la métropole viennent se promener, se baigner, pique-niquer autour de ce plan d’eau. C’est un vrai plus. »

Désormais, l’Auvergne compte en tout 12 communes avec des plages Pavillon Bleu en Auvergne. Un atout touristique pour l’été à venir.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
tourisme économie