En Auvergne, les sites touristiques se réinventent pour mieux séduire

Au Parc Animalier d'Auvergne, il y a désormais un tunnel partiellement ouvert pour regarder les lions de près. / © France 3 Auvergne
Au Parc Animalier d'Auvergne, il y a désormais un tunnel partiellement ouvert pour regarder les lions de près. / © France 3 Auvergne

Investir dans les sites touristiques pour accueillir encore plus de monde, c’est le pari que se sont lancés le Parc Animalier d’Auvergne et le Jardin pour la Terre à Arlanc, dans le Puy-de-Dôme. Des opérations qui se révèlent rentables.

Par France 3 Auvergne

C'est l'été, les sites touristiques font le plein et en Auvergne le contexte national n'a pas eu d'influence significative. Pour certains, il a fallu se réinventer pour attirer les visiteurs. C’est le cas du Parc Animalier d’Auvergne et le Jardin pour la Terre, à Arlanc dans le Puy-de-Dôme.

Le tunnel des grands félins


Dans le premier, situé dans le Puy-de-Dôme, un tunnel partiellement ouvert a été installé pour que les visiteurs puissent être au plus près des grands félins. Un lion qui vous scrute à travers la vitre ou encore une lionne qui rugit à quelques centimètres de votre visage… Ces sensations fortes ont un coût : 260 000€ pour la construction de ce tunnel.

En tout, plus de 2 millions d'euros ont été investis dans ce parc ces quatre dernières années dans les emplois, les infrastructures ou encore la communication. Un investissement rentable puisque le parc a gagné 50 000 visiteurs de plus par an et leur chiffre d'affaire a été multiplié par quatre.

Un animateur pour mieux comprendre la biodiversité


Au Jardin pour la Terre d'Arlanc, le budget n’est pas le même. Ici c'est la commune qui a décidé de mettre la main à la poche pour booster les entrées. Un investissement d'une dizaine de milliers d'euros a notamment permis la création d'un emploi clé : un animateur. Il permet de dynamiser le site en expliquant les fleurs et les plantes du site ou encore en animant des ateliers de construction d’hôtels à insectes par exemple.

Gaël est le nouvel animateur du Jardin pour la Terre d'Arlanc (à droite). / © France 3 Auvergne
Gaël est le nouvel animateur du Jardin pour la Terre d'Arlanc (à droite). / © France 3 Auvergne

Le résultat est positif : 1000 entrées supplémentaires pour le mois de juillet, les réservations en hausse et un public plus large, qui reste plus longtemps sur le site et donc, qui consomme. Le chiffre d'affaire est en nette progression.

Investir humainement ou financièrement, c’est une des clés pour perdurer dans le tourisme. En 2016, plus d'un milliard et demi d'euros ont été investis dans l'économie touristique régionale.
En Auvergne, les sites touristiques se réinventent pour mieux séduire
Reportage : Charline Coca et Harmonie Pacione. Intervenants : Rémy Gaillot, directeur associé du Parc Animalier d'Auvergne ; Gaël Fereal, animateur "Le Jardin pour la Terre" ; Catherine Miallet, directrice "Le Jardin pour la Terre"


Sur le même sujet

Les + Lus