Gendarme renversé dans le Puy-de-Dôme : un adolescent de 14 ans incarcéré

L'adolescent de 14 ans qui a percuté et grièvement blessé un gendarme à Thiers (Puy-de-Dôme) le 4 novembre avec une voiture volée a été mis en examen jeudi 5 novembre pour "tentative d'homicide" et placé en détention provisoire.
Le gendarme a été renversé alors qu'il effectuait un contrôle à Thiers (Puy-de-Dôme)
Le gendarme a été renversé alors qu'il effectuait un contrôle à Thiers (Puy-de-Dôme) © Maxime Van Oudendycke - France 3 Auvergne
Un adolescent de 14 ans a été mis en examen jeudi 5 novembre pour "tentative d'homicide" et placé en détention provisoire après avoir grièvement blessé un gendarme en le percutant avec une voiture volée à Thiers (Puy-de-Dôme), a-t-on appris auprès du parquet.

Le mineur a également été mis en examen pour "vol en réunion et défaut de permis de conduire" avant d'être placé en détention provisoire, a indiqué à l'AFP le procureur de la République de Clermont-Ferrand Eric Maillaud. Bénéficiant de l'excuse de minorité, il risque 30 ans de réclusion et devrait être jugé par un tribunal pour enfants en raison de son âge, a-t-il précisé. 

4 autres jeunes mis en examen

Sa passagère, une adolescente de 13 ans, a également été mise en examen pour "vol en réunion et non empêchement d'un crime ou d'un délit". Trois autres jeunes, âgés de 14, 16 et 18 ans, ont été mis en examen pour le "vol en réunion" de la voiture. "Ils ont aidé à voler le véhicule, ont embarqué mais sont descendus quelques instants avant le choc", a précisé M. Maillaud. Certains étaient connus des services de police et l'un d'eux avait été entendu la veille par un tribunal pour enfants dans le cadre d'une affaire de stupéfiants, selon lui.

Mercredi, à la mi-journée, un gendarme réserviste de 32 ans, qui effectuait une opération de sécurisation aux abords d'un établissement scolaire, avait été violemment percuté par un automobiliste auquel il avait demandé de s'arrêter. Le conducteur avait alors pris la fuite à bord de son véhicule avant d'abandonner la voiture pour poursuivre à pied. Cinq adolescents -quatre mineurs et un jeune majeur- avaient ensuite été interpellés et placés en garde à vue. Le véhicule, une voiture de La Poste, avait été volé peu avant les faits à proximité.

Projeté à plusieurs mètres du choc, le gendarme avait été transporté au CHU de Clermont-Ferrand où il a été opéré et plongé dans un coma artificiel. “Il souffre d'une double fracture tibia-péroné, d'une fracture du crâne et de multiples hématomes", selon le procureur.

Le ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin a apporté "tout son soutien" au gendarme dans un tweet publié mercredi.
   
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
faits divers justice société