• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • SPORT

Gilets jaunes : le député communiste du Puy-de-Dôme André Chassaigne veut déposer une motion de censure

Avec son groupe à l'Assemblée nationale et avec le soutien des députés de la France Insoumise et du PS, André Chassaigne, député communiste du Puy-de-Dôme souhaite déposer une motion de censure contre le gouvernement compte tenu de son « incapacité à prendre le niveau de ce qui se passe dans le pays » avec les manifestations des gilets jaunes. / © FRANCOIS GUILLOT / AFP
Avec son groupe à l'Assemblée nationale et avec le soutien des députés de la France Insoumise et du PS, André Chassaigne, député communiste du Puy-de-Dôme souhaite déposer une motion de censure contre le gouvernement compte tenu de son « incapacité à prendre le niveau de ce qui se passe dans le pays » avec les manifestations des gilets jaunes. / © FRANCOIS GUILLOT / AFP

André Chassaigne, député communiste du Puy-de-Dôme et président de groupe à l’Assemblée nationale a annoncé, vendredi 30 novembre, vouloir déposer une motion de censure contre le gouvernement en raison de son « incapacité à prendre le niveau de ce qui se passe dans le pays » avec les gilets jaunes.

Par K.T. avec AFP

Président du groupe Gauche Démocrate et Républicaine à l'Assemblée Nationale, le député communiste du Puy-de-Dôme, André Chassaigne a annoncé son intention de déposer une motion de censure contre le gouvernement au vu de la gestion de la crise des gilets jaunes. Invité de l’émission politique de France 3 Auvergne, le député a justifié cette démarche politique qui nécessitera le concours des parlementaires de la France Insoumise et du PS afin de réunir les 58 signatures nécessaires.

« Sur ma proposition, mon groupe parlementaire a pris la décision de s’adresser aux autres groupes de gauche de l’Assemblée nationale, c'est-à-dire le groupe de la France Insoumise et le groupe socialiste pour qu’ensemble, puisqu’il faut être ensemble pour le faire, nous déposions une motion de censure. Je crois qu’il est temps au regard de l’incapacité du gouvernement à apporter des réponses, au regard de l’incapacité du gouvernement à prendre le niveau de ce qui se passe aujourd’hui dans le pays avec les manifestations qui se développent, il est temps aujourd’hui de censurer le gouvernement et qu’à partir de cette motion de censure on ait un débat dans l’hémicycle où chacun pourra développer ses propositions, où chaque député devra prendre ses responsabilités pour renverser le gouvernement et faire en sorte qu’on ait un gouvernement qui réponde aux propositions, aux revendications qui sont portées massivement dans le pays », a déclaré André Chassaigne.
Gilets jaunes : le député communiste du Puy-de-Dôme André Chassaigne favorable à une motion de censure
Invité de l’émission politique de France 3 Auvergne, vendredi 30 novembre, André Chassaigne, député communiste du Puy-de-Dôme et président de groupe à l’Assemblée nationale, a annoncé vouloir déposer une motion de censure contre le gouvernement compte tenu de son « incapacité à prendre le niveau de ce qui se passe dans le pays » avec les manifestations des gilets jaunes. - France 3 Auvergne

 

Réunir 58 signatures



Pour pouvoir être déposée, une  motion de censure doit réunir 58 signatures parmi les 577 députés. Le groupe de la Gauche démocrate et républicaine (GDR) qui réunit les élus communistes en compte 16. Il lui faut donc rallier les signatures du PS (29) et de LFI (17). Ces derniers ont fait savoir qu'ils étaient favorables à une motion de censure.

En effet, dans un tweet, Jean-Luc Mélenchon, président de la France Insoumise a indiqué : "Devant l'impasse politique ds laquelle le gouvernement enferme le pays et pour exprimer la colère politique du peuple en action partout dans l'hexagone et les Outre-Mer, les députés LFI proposent qu'une motion de censure mette fin à la malfaisance de ce gouvernement et à sa politique". 


Les trois groupes de gauche avaient surmonté en juillet leurs divisions pour déposer une motion de censure commune contre le gouvernement sur l'affaire Benalla. Fait inédit depuis 1980 deux motions simultanées avaient alors été défendues, LR en ayant aussi déposé une. C'était alors la première fois que l'opposition avait recours à cette procédure depuis l'élection d'Emmanuel Macron.
 

Sur le même sujet

Gilets jaunes : le député communiste du Puy-de-Dôme André Chassaigne favorable à une motion de censure

Les + Lus