• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • SPORT

Grève, les pompiers du Puy-de-Dôme maintiennent la pression

Une trentaine de pompiers étaient présents au marché de Riom ce samedi 26 décembre pour alarmer la population sur leur condition de travail. / © France 3 Auvergne
Une trentaine de pompiers étaient présents au marché de Riom ce samedi 26 décembre pour alarmer la population sur leur condition de travail. / © France 3 Auvergne

La grève des pompiers se poursuit dans le Puy-de-Dôme. Après les fêtes de Noël, une trentaine de soldats du feu s’est réunie ce matin au marché de Riom pour alerter la population sur leur situation. Embauches gelées, matériel vétuste, les interventions se retrouvent impactées.

Par Julien Privat

Les pompiers continuent leur mouvement de grève. Ce samedi 26 décembre, juste après les fêtes de Noël, une trentaine de soldats du feu s’est rendue au marché de Riom. L’occasion pour eux d’alerter la population sur leur condition de travail. « Aujourd’hui, les pompiers de Riom n’iront pas forcément en intervention sur Riom. On est amenés à  nous rendre jusqu’aux limites de l’Allier. Si nous intervenons dans ces coins-là, il n’y aura plus personne ici », explique Yann Duquenne, pompier professionnel à Riom.

Le soutien des habitants

En étant présent au marché de Riom, l'objectif est de récolter le plus de soutien de la part des habitants. Le message passe plutôt bien. « S'ils ne sont pas suffisamment nombreux et moins nombreux, ça va demander forcément plus de travail pour eux », confie une habitante de Riom. Pour une autre, les pompiers « sont tellement utiles. On a besoin tous les jours, c’est terrible d’en arriver là, c’est le système qui ne va pas. »

Des embauches gelées, du matériel de plus en plus obsolète… voilà leur principale dénonciation. Cette situation impacte forcément sur les interventions. Depuis le vendredi 11 décembre, les pompiers tirent la sonnette d'alarme auprès des élus. Sans résultat. « Ils retiennent surtout le feu, rue du port, où malheureusement il y a eu un décès à 800 mètres de la caserne de Clermont-Ferrand. Les secours étaient en intervention sur des communes extérieures. On leur explique que c’est comme ça au quotidien. Tous les jours, il y a des gens qui nous attendent 20 à 35 minutes. On ne veut plus voir ça, on veut une restructuration complète du SDIS (Service départemental d'incendie et de secours) », dénonce Laurent Franc, représentant de l’intersyndicale des pompiers.

Rencontre le 4 janvier avec les élus

Les pompiers doivent rencontrer les élus du département du Puy-de-Dôme le 4 janvier prochain. En attendant, ils ont prévu de retourner sur les marchés des grandes villes du département dans le but d’alerter la population sur leur condition de travail plutôt précaire.

Les pompiers maintiennent la pression
La grève des pompiers se poursuit dans le Puy-de-Dôme. Après les fêtes de Noël, une trentaine de soldats du feu s’est réunie ce matin au marché de Riom pour alerter la population sur leur situation. Embauches gelées, matériel vétuste, les interventions se retrouvent impactées. Intervenants : Yann Duquenne (Pompier professionnel à Riom), Laurent Franc (représentant de l'intersyndicale des pompiers). - Reportage : Aurélie Albert, Arthur John, Magalie Canuto.

 

A lire aussi

Sur le même sujet

L'interview de Françoise Laurant, co-présidente du Planning familial AURA

Les + Lus