Cet article date de plus de 6 ans

La révolte des collèges du Livradois-Forez

Plus de 10 000 euros d'aides supprimées, 1000 heures d'enseignement en moins... Dans les collèges ruraux de Saint-Dier-d'Auvergne, Saint-Amant-Roche-Savine, Olliergues et Cunlhat (Puy-de-Dôme), la rentrée 2015 s'annonce rude. Parents d'élèves, professeurs et élus locaux crient leur colère vendredi.
Les parents d'élèves s'activent avant la manifestation prévue vendredi à 19h à Cunlhat (63).
Les parents d'élèves s'activent avant la manifestation prévue vendredi à 19h à Cunlhat (63). © Charline Coca
Ces quatre collèges du Livradois-Forez sont fragilisés par deux décisions successives : la baisse du nombre d'heures d'enseignements et la suppression d'une grande partie des aides du Conseil départemental du Puy-de-Dôme. Plus de 400 élèves seraient touchés à la rentrée prochaine. Les professeurs n'auront désormais ni le temps, ni l'argent pour organiser des cours de soutien ou des activités. Déjà contraints d'accepter la création de classes multi-niveaux 6e-5e les années précédentes, les parents d'élèves sont furieux.

Au Conseil départemental, on confirme qu'il y aurait bien une baisse des aides mais elle serait calculée en fonction des dernières suppressions de postes décidées par l'Académie. Dans le Puy-de-Dôme, un réseau de collèges des Combrailles est également touché par ces mesures. Pour privilégier le dialogue aux manifestations, des rencontres entre parents d'élèves et élus départementaux auront lieu dans les prochains jours.


durée de la vidéo: 01 min 39
Livradois-Forez : la révolte des collèges ruraux



 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
éducation société