Maire roué de coups dans le Puy-de-Dôme : le procès reporté au 6 décembre

Le maire de Lussat (Puy-de-Dôme) avait été roué de coups, le lundi 18 novembre dernier / © THIERRY ZOCCOLAN / AFP
Le maire de Lussat (Puy-de-Dôme) avait été roué de coups, le lundi 18 novembre dernier / © THIERRY ZOCCOLAN / AFP

Le procès de l'agresseur présumé du maire de Lussat (Puy-de-Dôme) a été renvoyé au 6 décembre prochain par le tribunal correctionnel de Clermont-Ferrand, ce vendredi 22 novembre.

Par Antoine Belhassen

Le procès de l'agresseur présumé du maire de Lussat, Christian Arveuf, a été reporté au 6 décembre prochain par le tribunal correctionnel de Clermont-Ferrand, ce vendredi 22 novembre. L'homme de 33 ans, déjà condamné deux fois pour des délits routiers, était présenté devant la justice dans le cadre d'une comparution immédiate, ce vendredi 22 novembre. La défense a logiquement demandé un renvoi.

L'individu est placé sous contrôle judiciaire. Une décision qui va à l'encontre de la demande du parquet qui avait demandé le maintien en détention provisoire. En revanche, l'accusé a pour obligation de ne plus se rendre sur la commune de Lussat et de ne pas rentrer en contact avec le maire.

Ce vendredi, le juge a rappelé les faits reproché à l'individu, qui ne s'est pratiquement pas exprimé. Le juge a notamment fait savoir que l'agresseur avait reconnu son geste et qu'il avait tenté de justifier son acte par un arrêt récent de la cigarette, ce qui le rendait "nerveux".
 
Maire roué de coups dans le Puy-de-Dôme : le procès reporté au 6 décembre
Le procès de l'agresseur présumé du maire de Lussat (Puy-de-Dôme) a été renvoyé au 6 décembre prochain par le tribunal correctionnel de Clermont-Ferrand, ce vendredi 22 novembre.

Sur le même sujet

Les + Lus