Naissance d’un coendou du Brésil au Parc Animalier d’Auvergne

C’est une espèce rare en captivité et les naissances sont donc exceptionnelles. Le Parc Animalier d’Auvergne, situé à Ardes-sur-Couze dans le Puy-de-Dôme, a accueilli le 17 mai dernier un bébé coendou du Brésil.

Le petit coendou du Brésil né le 17 mai dernier
Le petit coendou du Brésil né le 17 mai dernier © Parc Animalier d'Auvergne

Il n’a pas encore de nom. Le petit coendou du Brésil né le 17 mai dernier se porte à merveille mais n’a pas encore été baptisé. Son père Hank est présent depuis trois ans au Parc animalier d’Auvergne à Ardes-sur-Couze dans le Puy-de-Dôme et sa mère Sarina est arrivée plus récemment. Cette espèce présente en Colombie, en Argentine, en Bolivie et au Paraguay est extrêmement rare en captivité et les naissances sont donc guettées avec attention. 

Dans la nature, le coendou du Brésil n’est pas menacé. Cependant, il est victime de la chasse et de la destruction de son habitat naturel avec la déforestation. En effet, c’est une espèce qui vit dans les arbres et principalement la nuit. Elle est donc difficile à apercevoir en captivité. Au Parc animalier d’Auvergne, les coendous du Brésil partagent leur enclos avec les tapirs, les saimiris, les capybaras et les nandous de Darwin.

Sa particularité ? Ce mammifère noir et blanc, de la famille des porcs-épics, a un très gros nez. Il est végétarien et se nourrit de fruits et de légumes. Une fois adulte, il pèse environ 5 kilos et mesure de 30 à 60 cm de longueur. Sa queue ne mesure pas moins de 33 à 45 cm.

Le petit coendou du Brésil né dernièrement au Parc animalier d’Auvergne est allaité par sa mère après une gestation de 200 jours. Il mettra entre deux à trois mois pour atteindre sa taille adulte. Son espérance de vie est d’environ 15 ans. Son père Hank a déjà treize ans. 

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
animaux nature loisirs sorties et loisirs zoo