Procès Fiona - Le témoin de dernière minute, une médium, s'évanouit à la barre

Me Grimaud, avocate de l'association Innocence en Danger dans le procès de l'affaire Fiona devant les assises du Puy-de-Dôme, a indiqué devant la cour, le 16 novembre, au 3e jour des débats, avoir reçu des indications sur l'endroit où le corps de la fillette pourrait se trouver. / © MaxPPP
Me Grimaud, avocate de l'association Innocence en Danger dans le procès de l'affaire Fiona devant les assises du Puy-de-Dôme, a indiqué devant la cour, le 16 novembre, au 3e jour des débats, avoir reçu des indications sur l'endroit où le corps de la fillette pourrait se trouver. / © MaxPPP

Rebondissement lors du troisième jour de procès du couple Bourgeon/Makhlouf : une femme est entrée en contact avec une avocate de la partie civile, Me Grimaud. Cette dernière a reçu des photos indiquant l'endroit où serait enterré le corps de Fiona.

Par Charline Coca

Coup de théâtre ce matin aux assises de Riom. Maître Grimaud, une avocate de la partie civile affirme avoir des photos du lieu où serait enterrée Fiona. Une femme a pris contact avec elle via la messagerie Messenger, mardi soir. Cette dernière affirme savoir où se trouve le corps de la petite Fiona. 

Elle donne une description très précise des lieux, vers Aydat, près du lac de la Cassière, à 3 kilomètres au nord du Lac d'Aydat. Elle joint à son message cinq photos. L'une d'entre elles montre un endroit de forêt recouvert de feuilles mortes et surmonté d'une petite croix en bois, juste à côté de grosses pierres.

Le président sollicite Cécile Bourgeon. L'accusée dit ne pas reconnaître l'endroit, "la croix n'est pas la même". Berkane Makhlouf, lui, espère "que c'est le bon endroit". Cécile Bourgeon ajoute que la croix qu'elle avait fabriquée était posée au sol et non plantée. Quant au président de la Cour, il pense que la croix paraît en trop bon état pour avoir passé trois ans dans la terre. Mais les photos ne sont pas datées. Quand ont-elles été prises ? Sur une autre photo, une pelle au manche cassé.  Là encore, les accusés disent ne pas reconnaître l'objet...

La cour suspend l'audience et demande à ce que la femme qui a fourni les photos vienne témoigner. Selon une source judiciaire, ce témoin de dernière minute serait en route pour la cour d'Assises.

Mise à jour (17h50)

Le mystérieux témoin s'est présenté peu avant 17h30 devant la Cour. Cette femme, une médium, a alors expliqué que Fiona l'a "contactée après sa mort". Elle raconte que la petite fille lui aurait dit que "c'était une histoire de drogue". Fiona aurait fait tomber de la drogue et les parents l'auraient frappée pour la punir. Fiona aurait ensuite indiqué à la médium où Cécile Bourgeon et Berkane Makhlouf l'avait enterrée. "A la sortie de la Cassière, un chemin qui va dans les bois", selon la médium.

Les explications de la médium peinent à convaincre la cour. Me Grimaud prend la parole et interpelle le témoin : "vous avez fait perdre du temps à la cour. Vous avez entravé la justice et donné de l'espoir à un père qui attend la vérité". La médium s'effondre alors en s'évanouissant. Suspension d'audience.



Sur le même sujet

Les + Lus