Puy-de-Dôme : à Arlanc, des parents d'élèves demandent l'ouverture d'une classe supplémentaire

Des parents d'élèves manifestent pour l'ouverture d'une classe supplémentaire, lundi 24 juin, devant l'école d'Arlanc dans le Puy-de-Dôme. / © F.Gandilhon/France 3 Auvergne
Des parents d'élèves manifestent pour l'ouverture d'une classe supplémentaire, lundi 24 juin, devant l'école d'Arlanc dans le Puy-de-Dôme. / © F.Gandilhon/France 3 Auvergne

Des parents d'élèves d'Arlanc dans le Puy-de-Dôme ont manifesté, lundi 24 juin, devant l'école. Ils demandent l'ouverture d'une classe supplémentaire pour faire face à la hausse des effectifs annoncée pour la rentrée prochaine. 

Par D.Cros

Des parents d'élèves demandent l'ouverture d'une 6e classe à Arlanc dans le Puy-de-Dôme. Ils ont manifesté, dans la matinée du lundi 24 juin, devant l'école de la commune. La raison invoquée : les effectifs vont augmenter à la rentrée.
 

Jusqu’à 42 élèves par classe

Les parents demandent l’ouverture d’une classe supplémentaire. Sans cela, ils estiment que la rentrée prochaine sera difficile. L’école compte actuellement 138 élèves, ils seront 145 en septembre. Sur les banderoles, ils ont écrit : "Nos enfants ne sont pas des moutons, arrêtez de les compter" ou "En classe comme des poissons dans l’eau et non comme des sardines en boîte".

"145 élèves cela fait 29 enfants par classe tous niveaux confondus, mais en réalité, en petite section ils vont se retrouver à 42 enfants par classe et les CM1 ET CM2 seront 39. Après c’est un jeu de pions, on va répartir les enfants de façon à ce que les classes soient plus homogènes, résultat des enfants de CE2 et CM2, par exemple, vont se retrouver ensemble alors qu’ils ont un écart de niveau très significatif" déclare Florence Chautard, parent d'élève. 
 

Carte scolaire réexaminée en septembre prochain

Des parents d’élèves ont été reçus au printemps par l’inspection d’académie, mais ils n’ont pas obtenu de garantie. Ils doivent attendre la rentrée pour un éventuel réajustement.

"Il y a eu un première phase de carte scolaire au mois de février. La deuxième aura lieu lors de la première semaine de la rentrée de septembre. A ce moment-là, toutes les écoles du département seront réexaminées. Nous appelons cela la phase de réajustement donc pour palier à la variation des effectifs entre le mois de février et le mois de septembre. Nous regarderons à ce moment-là la situation d’Arlanc" explique Isabelle Dumont, inspectrice de circonscription.

Les parents d’élèves ne veulent pas attendre septembre pour avoir une réponse. Ils prévoient de poursuivre la mobilisation jusqu’à ce qu’ils soient entendus.

Sur le même sujet

Les + Lus