Puy-de-Dôme : la pêche sous glace du lac de Guéry encore annulée

Dans le Puy-de-Dôme, la pêche blanche, la pêche au trou du lac de Guéry au Mont-Dore n’aura pas lieu cette année. A cause de l’absence de glace, les organisateurs ont annulé ce rendez-vous connu des pêcheurs de l’Europe entière.
 
Faute de glace, la célèbre pêche au trou du lac de Guéry, dans le Puy-de-Dôme, n'aura pas lieu cette année.
Faute de glace, la célèbre pêche au trou du lac de Guéry, dans le Puy-de-Dôme, n'aura pas lieu cette année. © Cyrille Genet / France 3 Auvergne
Pour la deuxième année consécutive, la pêche au trou du lac de Guéry, dans le Puy-de-Dôme, est annulée. Ce n’est pas la neige qui tombait ce mardi 4 février qui va changer les choses. Cette année le froid est arrivé trop tard sur le massif du Sancy. Eric Bastide, propriétaire de l'Auberge du Lac de Guéry, explique : « Le lac a été peu gelé par rapport à d’habitude. Le réchauffement climatique se ressent même ici. On a eu un hiver plutôt clément, avec quelques chutes de neige. Mais clairement il n’a jamais gelé comme d’habitude ».

Deux éditions annulées

La dernière édition s’est tenue en 2018. Cette pêche blanche est unique en Europe, pour le plaisir de creuser son trou dans la glace et pour l'ambiance festive qui s'est installée au fils des ans. Habituellement, on vient de toute la France, et de bien plus loin encore. Franck Hublin, vice-président AAPPMA du Mont-Dore, souligne : « Il y a encore des gens ce matin qui m’ont appelé des Pyrénées, de Normandie, de toute la France. Ils viennent exprès pour faire la pêche au trou sur le lac de Guéry. C’est unique en France ».

Des organisateurs qui songent à une ouverture flottante

Cette clientèle supplémentaire aurait apporté un surplus d'activité à la station du Mont-Dore, encore un peu en sommeil à quelques jours des vacances de février. Parce qu'ils refusent un scénario catastrophe les organisateurs imaginent une nouvelle organisation pour l'année prochaine. Franck Hublin précise : « On va essayer de mettre en place une ouverture flottante, c’est-à-dire, que début février, si on peut ouvrir, on ouvre, si on ne peut pas ouvrir on la décale de 15 jours, jusqu’à ce qu’on puisse ouvrir, en espérant avoir de la glace l’année prochaine ». Samedi 8 févier on fera quand même un casse-croûte sur les berges du lac de Guéry. Pour l'ouverture de la pâche, il faudra attendre le 4 avril.
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
pêche économie météo