Puy-de-Dôme : la vigilance sécheresse maintenue

Un deuxième comité départemental de l'eau a été réuni vendredi 25 juin à la demande de la préfète du Puy-de-Dôme pour faire un point sur la situation hydrologique du département. La vigilance sécheresse est maintenue.

En août 2019, la barrage de la Sep était à sec, victime du manque de pluie. Ce n'est pas le cas pour l'instant, même si la vigilance sécheresse reste de mise sur l'ensemble du Puy-de-Dôme
En août 2019, la barrage de la Sep était à sec, victime du manque de pluie. Ce n'est pas le cas pour l'instant, même si la vigilance sécheresse reste de mise sur l'ensemble du Puy-de-Dôme © Radio France/Maxppp
Pour l'instant, aucune restriction d'eau n'a été décrétée par la préfecture. Mais la vigilance reste de mise, et particuliers et entreprises sont appelés à avoir une "gestion économe de l'eau". C'est ce qui ressort de cette deuxième réunion du comité départemental de l'eau, le 25 juin. Dès le 29 avril, lors d'une première réunion, l'ensemble du Puy-de-Dôme avait été placé en vigilance sécheresse. Une vigilance maintenue, malgré les fortes précipitations du début du mis de juin.
 

Le printemps 2020 est le deuxième printemps le plus chaud avec un écart à la moyenne de +2,1 °C, à la suite de l’hiver le plus doux jamais enregistré sur le département du Puy-de-Dôme. Et les épisodes de précipitations intenses de la première quinzaine du mois de juin, qui ont déjà dépassé la normale pluviométrique du mois entier, n'auront pas suffi à renverser durablement la tendance. Elles permettent néanmoins d'avoir une situation très légèrement moins inquiétante qu'en mai.

Les niveaux des nappes d'eau restent bas

À ce jour, le barrage de Naussac, qui permet de soutenir le débit de l’Allier, est rempli à 98 %. Les premiers lâchers ponctuels ont démarré 16 avril 2020. C’est la troisième fois en 37 ans que le soutien d’étiage commence si tôt. La retenue de la Sep, qui permet de soutenir la Morge, est remplie, elle aussi à 98 % de sa capacité et assure un soutien depuis le 10 avril. Par contre, aucune recharge significative des nappes d'eau n'a été observé, en particulier pour celles en milieu volcanique, dont les niveaux restent bas.

En ce début de saison estivale, la situation hydrologique reste fragile et la ressource en eau va se réduire. La vigilance est donc maintenue. Aussi, chaque habitant du département doit prendre toute disposition pour éviter les gaspillages d’eau et avoir une gestion économe de l’eau. 

Anne-Gaëlle Baudouin-Clerc, préfète du Puy-de-Dôme

Actuellement, les débits mesurés sur l’ensemble des stations de référence de l’arrêté sécheresse se situent au- dessus de leurs débits de vigilance, notamment grâce aux dernière pluies, mais la tendance est à nouveau à la baisse. Or, les prévisions de Météo-France pour les prochains jours indiquent une remontée des températures au-dessus de 30°C et de faibles précipitations. La vigilance et la prudence restent donc de mise. 

Pour plus d’informations sur les situations de sécheresse en France et les restrictions d’usage, vous pouvez consulter le site internet Propluvia.



 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
sécheresse météo agriculture économie
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter