Braquage d'une bijouterie à Ambert (Puy-de-Dôme) : douze ans de réclusion criminelle et deux acquittements

Vendredi 28 septembre, la Cour d'assises du Puy-de-Dôme a rendu son verdict dans l'affaire du home-jacking à Ambert, en mars 2013. L'un des autreurs a été condamné à 12 ans de réclusion criminelle, les deux autres suspects ont été acquittés. / © J.Jazeix / France 3 Auvergne
Vendredi 28 septembre, la Cour d'assises du Puy-de-Dôme a rendu son verdict dans l'affaire du home-jacking à Ambert, en mars 2013. L'un des autreurs a été condamné à 12 ans de réclusion criminelle, les deux autres suspects ont été acquittés. / © J.Jazeix / France 3 Auvergne

La Cour d'assises du Puy-de-Dôme a rendu son verdict, vendredi 28 septembre à 23 heures, dans l'affaire du "home-jacking" à Ambert, en mars 2013. Nicolas F, 29 ans, a été condamné à 12 ans de réclusion criminelle. Les deux autres auteurs présumés ont été acquittés.

Par MB

Après cinq jours de procès, le verdict est tombé à la Cour d'assises du Puy-de-Dôme, vendredi 28 septembre, à 23 heures. Trois hommes originaires de la Loire étaient mis en examen pour vol avec arme, enlèvement et séquestration en bande organisée. Le plus jeune, Nicolas F, 29 ans, qui avait reconnu son rôle de "guetteur" dans l'affaire, a été condamné à douze ans de réclusion criminelle. Ses deux complices présumés, qui clamaient leur innocence, ont été acquittés, faute de preuves suffisantes.
 

Les faits se sont déroulés en mars 2013. Des malfaiteurs avaient ligoté un couple de bijoutiers, et emmené le mari à la boutique pour ouvrir le coffre-fort, avant de le prendre en otage et de le libérer vers Saint-Anthème (Loire). Le butin est estimé à plus de 75 000 euros. 
 

 

Sur le même sujet

Agriculteurs en colère dans la Loire (et ailleurs) : on vous dit pourquoi !

Les + Lus