Cet article date de plus de 4 ans

Riom : procès d'un père de famille jugé pour avoir violé ou abusé trois jeunes enfants

Un homme de 44 ans, poursuivi pour avoir violé ou abusé trois jeunes enfants, est jugé depuis lundi 3 avril par la Cour d'assises de Riom. L'un d'eux, le seul à être partie civile dans ce dossier, a subi ces agressions pendant deux ans pendant lesquels il s'était enfermé dans le silence.
Un homme de 44 ans, poursuivi pour avoir violé ou abusé trois jeunes enfants, est jugé depuis lundi 3 avril à la cours d'assises de Riom. L'un d'eux, le seul à être partie civile dans ce dossier, a subi ces agressions pendant deux ans durant lesquelles il s'était enfermé dans le silence. Intervenantes : Marie-Christine Guillaumin, administrateur ad hoc de la victime et Maitre Josette Dupoux, avocate de la victime ©France 3 Auvergne
Son calvaire a duré deux ans. Deux ans durant lesquels ce jeune garçon de 10 ans se rendait régulièrement chez son agresseur, en qui sa mère avait totalement confiance, puisqu'elle n'hésitait pas à le lui confier, même pendant les vacances.

Car après avoir rencontré sa petite victime à la piscine, en octobre 2011, l'accusé, aujourd'hui âgé de 44 ans, a su prendre une place dans sa vie, endossant le rôle du père absent.

"Il avait besoin d'un père, je l'aidais à faire ses devoirs mais j'ai fait une grosse connerie", a-t-il concédé lors de l'instruction. "Je ne me voyais pas dire à sa mère que j'arrêterais de le voir", avait déclaré l'accusé aux gendarmes.

Deux autres victimes découvertes


Durant l'été 2013, c'est la grande soeur de la victime qui a fini par faire part à la police de ses craintes concernant les agissements de l'accusé sur son petit frère.

Un signalement qui a débouché sur une mise en examen mais qui a aussi permis de retrouver deux autres victimes, qui n'avaient elles non plus jamais pu parler de leurs agressions et qui ne se sont pas constituées partie civile. Un silence insupportable pour l'avocate du seul d'entre eux présent à ce procès. 

Plus de 4000 photos et vidéos pédophiles retrouvées dans son domicile


Le père de famille de 44 ans, jugé pour viol ou agression sexuelles sur ces trois enfants, était chauffeur de bus sur le réseau T2C. Il a obtenu son brevet d'aptitude aux fonctions d'animateur (BAFA) à l'âge de 35 ans, alors qu'il cherchait à travailler auprès d'enfants. A Saint-Julien-de-Coppel, dans le Puy-de-Dôme, la perquisition de son domicile n'a fait aucun doute.

"Une ambiance pédophile rare" a été perçue chez lui révèle le président de la cour, Dominique Brault, lors du premier jour de ce procès. Plus de 4000 vidéos et photos pédophiles ont été trouvées chez lui, ainsi que des écrits relatant les faits. 

Durant trois jours, la victime, ce jeune garçon devenu adolescent, va devoir faire face à son agresseur. Un homme qui a reconnu les faits et qui encourt une peine de 20 années de réclusion criminelle.


Poursuivre votre lecture sur ces sujets
justice société faits divers pédophilie