Sécheresse. Quelles restrictions d'eau dans le Puy-de-Dôme ?

Face à la sécheresse provoquée par la chaleur et les faibles précipitations, la préfète du Puy-de-Dôme a pris des mesures. / © Jean-Marc Lallemand/BELPRESS/MAXPPP
Face à la sécheresse provoquée par la chaleur et les faibles précipitations, la préfète du Puy-de-Dôme a pris des mesures. / © Jean-Marc Lallemand/BELPRESS/MAXPPP

Pour face à la sécheresse, la préfète du Puy-de-Dôme a décidé le 4 juillet d'imposer des restrictions d'eau. Remplissage des piscines, arrosage des plantes... On fait le point sur ce qui est interdit. 

Par C.C.

Après les fortes chaleurs des derniers jours et la quasi absence de précipitations, les niveaux des nappes phréatiques sont bas et les débits de l’Allier, la Sioule, de l’Alagnon sont passés au-dessous de leurs débits d’objectifs d’étiage (DOE). "Il s’agit de la valeur de débit au-dessus de laquelle l’ensemble des usages de l’eau (activités, prélèvements, rejets...) est en équilibre avec le bon fonctionnement du milieu aquatique", précise le département du Puy-de-Dôme, dans un communiqué. Le Cher amont est lui, en-dessous du débit de crise. 
 

Compte tenu de la situation et des prévisions météorologiques qui annoncent encore de la chaleur et un temps sec, la préfète Anne-Gaëlle Baudouin-Clerc a décidé de placer le département en situation d'alerte et de prendre des mesures. 

Le département du Puy-de-Dôme en alerte

Sur l’ensemble du département, l’usage de l’eau à partir du réseau d’eau potable hors consommation courante est limité de 10h à 18h avec :
◦ arrêt des fontaines et du lavage des voitures, hors recyclage de l’eau
◦ interdiction d’arrosage de plants, fleurs, potagers, green, jeux, espaces verts
◦ interdiction d’arrosage des voies publiques hors urgence
◦ interdiction de remplissage des piscines
 

A l’échelle des bassins de la Sioule, et de l’Alagnon : passage en niveau d’alerte avec, de 10h à 18h :
◦ l’interdiction des prélèvements dans le milieu naturel
◦ l’interdiction de remplissage des plans d’eau
◦ la mise en place de dispositions pour les Installations classées pour la protection de l'environnement (ICPE)

A l’échelle du bassin du Cher amont : passage en niveau « crise » avec :
◦ interdiction de tous les prélèvements à l’exception de ceux répondant aux exigences de santé, de salubrité publique, de sécurité civile et d’alimentation en eau potable de la population
◦ interdiction d’utiliser l’eau potable pour d’autres usages que l’alimentation en eau potable de la population, la santé, la salubrité publique et la sécurité civile

Ces mesures sont applicables jusqu’au 30 septembre 2019, précise le département. Avant le Puy-de-Dôme, l'Allier avait également pris des mesures dans ce sens. 

Sur le même sujet

Salon du Livre de Royat-Chamalières (Puy-de-Dôme)

Les + Lus