Skieur tué sur les pistes : la sécurité, une priorité pour la station du Mont-Dore (Puy-de-Dôme)

Dimanche 11 février 2018, un jeune homme de 22 ans est décédé alors qu’il skiait sur les pistes du Mont-Dore. Pour sensibiliser les skieurs et éviter ce type de drame, la station met en place des règles de sécurité. / © A. Albert
Dimanche 11 février 2018, un jeune homme de 22 ans est décédé alors qu’il skiait sur les pistes du Mont-Dore. Pour sensibiliser les skieurs et éviter ce type de drame, la station met en place des règles de sécurité. / © A. Albert

Dimanche 11 février 2018, un jeune homme de 22 ans est décédé alors qu’il skiait sur les pistes du Mont-Dore. Pour sensibiliser les skieurs sur les risques, la station rappelle les règles de sécurité.

Par MCP

Alors qu’il skiait sur une piste verte de la station du Mont-Dore, un jeune homme de 22 ans a violemment percuté une barrière en bois dimanche 11 février. Peu après la collision, le skieur a fait un arrêt cardio-respiratoire. Les secours ne sont pas parvenus à la réanimer. L'enquête devra déterminer les circonstances précises de cet accident. 


Chaque saison, plus de 200 opérations de secours sont recensées sur les pistes du Mont-Dore. Chutes, collisions : les accidents sont nombreux. Pour limiter les risques, des panneaux signalétiques indiquent les chemins balisés aux skieurs. Des matelas de couleurs vives sont également placés devant les barrières et les canons à neige.

Le ski reste un sport dangereux
 

Cependant, beaucoup d’accidents sont dus à des imprudences de la part des skieurs. « Il y a deux règles fondamentales à respecter : maitriser sa vitesse et skier uniquement sur les pistes qui correspondent à son niveau, rappelle Patrick Déat, directeur de la station du Mont-Dore. Il ne faut pas oublier que le ski reste un sport dangereux ». 

Sur son site, la Fédération Française de Ski rappelle également les « 10 commandements du skieur »,  affichés dans toutes les stations. Il est notamment conseillé aux sportifs de respecter les distances de sécurité avec les autres skieurs, d’éviter de stationner au milieu des pistes et de maîtriser sa trajectoire, sachant que les skieurs situés en aval de la piste sont toujours prioritaires.

« Il faut aussi penser à respecter les priorités à droite, comme en voiture, précise un membre du Peloton de Gendarmerie de Montagne du Mont-Dore. Et l’idéal évidemment, c’est de toujours porter un casque et un masque pour protéger la tête en cas de chute ». Pourtant, de nombreux skieurs dévalent encore les pentes tête nue. « Il y a encore beaucoup de gens qui se passent du casque, reconnaît Patrick Déat. On essaye de les inciter, évidemment. Et surtout de sensibiliser les enfants de l’école de ski. Il faut que cela devienne un réflexe dès le plus jeune âge ».

Si le hors-piste est également déconseillé, les pistes non balisées du Mont-Dore sont très appréciées des skieurs aguerris. La station conseille aux téméraires de vérifier les conditions météorologiques et les risques d’avalanche avant de s’aventurer en terre inconnue.

Sur le même sujet

Reportage de Marion Feutry, Yves-Marie Glo, Virgine Muamba

Les + Lus