Cet article date de plus de 5 ans

Vernines (63) : tensions entre élèves et direction à la Maison Familiale Rurale

Depuis jeudi, une partie des élèves de la Maison Familiale Rurale de Vernines se déclarent "en grève", dénonçant l'attitude "humiliante" de la direction. La directrice de l'établissement d'enseignement, Mylène Anquetil-Callac, réfute ces accusations et assure être "dans le dialogue".
© France 3
"Qu'ils se sentent humiliés, c'est regrettable" réagit Mylène Anquetil-Callac. Depuis jeudi, et seulement une semaine après la rentrée, une partie des élèves de la MFR de Vernines sont en grève. Ils réclament le "changement d'attitude et la prise de conscience de la direction", qu'ils accusent de pratiquer des "humiliations physiques et verbales à l'égard des élèves, et notamment des propos homophobes". Selon ces élèves, joints par téléphone, aucune plainte n'a été déposée.

"Il n'y a pas de propos homophobes à la MFR, au contraire, nous essayons d'instaurer le respect" répond la directrice, qui réfute aussi les humiliations, précisant qu'il s'agit d'une mauvaise interprétation des élèves : "Oui, j'appelle leurs parents quand c'est nécessaire et j'adopte un ton ferme pour les encadrer".

Une discussion de deux heures s'est tenue jeudi entre les élèves en question et la direction, qui n'a visiblement pas permis pour l'instant d'apaiser les tensions."Il y a des dysfonctionnements, certaines règles de la collectivité n'étaient pas appliquées, nous allons les revoir", précise Mylène Anquetil-Callac. "Pour l'instant, les élections de classe n'ont pas encore eu lieu. Ensuite, nous pourrons discuter avec les porte-paroles des élèves".
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
éducation société