Jardin : voile d’hivernage, paillage...comment bien protéger du gel vos plantes

Certaines plantes et certains arbres de nos jardins ne sont pas toujours adaptés à la rigueur de l’hiver. Avec l’apparition des premières gelées, voici quelques conseils pour les aider à affronter la saison froide.
 

Certaines plantes méditerranéennes ont besoin d'être protégées pour affronter l'hiver.
Certaines plantes méditerranéennes ont besoin d'être protégées pour affronter l'hiver. © Kamel Tir / FTV
En cette fin novembre, les premières gelées ne sont pas rares. Les bons jardiniers savent que c’est le moment de protéger certaines plantes et certains arbres qui ne sont pas adaptés à ces frimas. Nous avons interrogé deux jardiniers afin qu’ils nous distillent quelques conseils avant d’affronter la rigueur de l’hiver. Bruno Sarkis est le directeur d’une jardinerie de l’agglomération de Clermont-Ferrand. Il explique : « Il faut protéger les plantes méditerranéennes et les plantes qui gèlent avec du voile d’hivernage. Il permet d’éviter que la température baisse trop au niveau de la plante. Il augmente la température d’environ 5 degrés. Mais pour ce qui est des plantes très gélives, il faut bien sûr les rentrer et les mettre dans une pièce fraîche. Certains cactus résistent au froid, d’autres moins. Vous pouvez rentrer ces derniers dans une pièce chaude, ça n’est pas gênant ». Il poursuit : « Les plantes de massif ne craignent absolument rien, comme les pensées, primevères. Elles vont même fleurir dès qu’il y a un peu de redoux durant l’hiver ». Il faut appliquer le voilage dans certains cas précis.

Bien connaître ses arbres

Certains arbres nécessitent des soins particuliers. « L’olivier est un arbre qui peut se protéger mais il résiste à des températures allant jusqu’à -15. Dans nos régions, vous risquez plus de lui faire du mal en lui mettant un voile d’hivernage qui va l’empêcher de respirer. Le bananier se taille. On peut mettre de la paille au pied pour protéger la souche. On peut y mettre 15 à 20 cm de paille ou de feuilles mortes » confie Bruno Sarkis.

Penser à l'arrosage

Il ajoute : « Si vous avez des pots fragiles sur votre terrasse comme des pots émaillés, il faut protéger le pot. On peut mettre autour du plastique à bulles. En général un pot gèle et éclate quand il n’est pas drainé. Il faut le surélever du sol pour que l’eau s’évacue. Il faut faire attention à ne pas oublier d’arroser les plantes en pot l’hiver. Il faut les arroser environ une fois par semaine. Désormais il fait souvent des hivers secs et bien souvent les plantes ne meurent pas de froid mais de soif. Des plantes persistantes comme l’olivier ou le laurier rose continuent à boire pendant l’hiver ».

Protéger le tronc

D’autres techniques peuvent être appliquées afin de protéger les plantes. « Tout ce qui est paillage, que ce soit de la pierre comme de la pouzzolane ou des écorces, protège le système racinaire du froid. On peut l’appliquer sur n’importe quel massif. On peut le faire pour des massifs de bulbes par exemple. Pour le tronc des arbres, avant l’hiver on peut appliquer du traitement : c’est une huile que l’on passe sur le tronc et qui va tuer toutes les larves d’insectes et les champignons qui sont à l’intérieur. On peut le faire sur les arbres fruitiers dès que les feuilles sont tombées. Il s’agit d’une huile pulvérisée ». affirme Bruno Sarkis.

S'occuper des agrumes

Christian Rougeron est le président des Jardiniers du Pays d’Auvergne. L’association regroupe 25 clubs locaux et compte 1 300 adhérents. Des arbres comme les agrumes ne sont pas parés à affronter l’hiver sans quelques précautions. Il souligne : « C’est le moment de rentrer les plantes gélives qui ne supportent pas les gelées. Il faut penser à rentrer les agrumes s’ils sont en pot. Il est important de les rentrer dans un local très éclairé parce qu’ils ont besoin de beaucoup de lumière au cours de l’hiver. Il faut essayer de les maintenir à une température de l’ordre de 5 degrés. Il faut éviter les locaux chauffés qui vont favoriser le développement de parasites comme les cochenilles. Il faut prévoir d’arroser assez régulièrement les agrumes, environ tous les quinze jours. Cela vaut aussi pour les lauriers roses que l’on peut difficilement cultiver en pleine terre ». D’autres plantes supportent des petites gelées, jusqu’à -5 degrés, comme les géraniums. « Il faut également les rentrer, de préférence dans un local non chauffé. Il faudra les arroser très peu car ce sont des plantes qui craignent beaucoup l’excès d’humidité en hiver. Il ne faudra pas les arroser plus d’une fois par mois. Il faut rabattre les plantes et conserver 10 à 15 cm de végétation avant de les hiverner » précise le jardinier.

La technique du voilage

Afin de protéger les arbres du gel, des voiles peuvent être appliqués. Le jardinier raconte : « Des arbustes sont un peu gélifs. C’est le cas des oliviers, soit en pot soit en pleine terre. Si la variété a été bien choisie, ils peuvent supporter des coups de gel jusqu’à -15 degrés. Si on a des fortes gelées, on peut les protéger avec un voile d’hivernage. Il y a 2 types de voiles : il y a les voiles qui font 17 à 19 g par m², qui sont les plus légers, les voiles de croissance. Ils peuvent très bien protéger contre le froid. On les met alors en double épaisseur. L’autre type de voile est le voile d’épaisseur, qui fait 34 g par m². Il peut aussi protéger des légumes comme les choux-fleurs ou les choux chinois. Ca peut aussi être intéressant pour des salades comme la scarole ou la frisée et on peut ainsi avoir des salades jusqu’à la fin de l’année ». 
Le directeur de la jardinerie Bruno Sarkis indique : « Actuellement comme on a affaire à des hivers doux, il y a finalement peu de plantes qu’il faut papillonner toute la saison et pour lesquelles on applique un voilage. Si on annonce des grosses périodes de froid, il vaut mieux mettre un voile d’hivernage, avec des housses faciles à mettre et on les enlève ensuite. Une plante, si elle reste tout l’hiver dans son voile d’hivernage, souffre énormément. Par exemple, si un palmier reste toute la saison sous un voile d’hivernage, quand vous allez l’ouvrir, au printemps, il aura toutes ses feuilles extérieurs abîmées ». 
Le voilage peut être appliqué notamment sur ces lauriers afin de les aider à affronter le froid.
Le voilage peut être appliqué notamment sur ces lauriers afin de les aider à affronter le froid. © Catherine Lopes / FTV

L'utilité du paillage

Le paillage peut aussi s’avérer aussi très intéressant. « C’est le bon moment pour récupérer des feuilles. Il va aussi bien alimenter le compost que protéger les arbustes. On peut aussi protéger sur les plantes à massifs, comme les plantes vivaces. Le paillage permet d’améliorer la protection contre le froid et de limiter la pousse de mauvaises herbes. Il est impératif de protéger des plantes vivaces comme les arums, les fuchsias magellan ou les sauges écarlates » déclare le président de l’association des Jardiniers du Pays d’Auvergne. Il enchaîne : « On peut aussi utiliser le paillage sur certains légumes. Les poireaux peuvent en bénéficier. On peut appliquer de la paille de blé ou des feuilles. Ca permet d’éviter que le sol soit gelé en hiver. Sous le paillage, on pourra arracher les poireaux sans difficulté. On le laisse jusqu’au printemps. On peut aussi pailler certains arbres, comme le figuier. Il peut supporter des gelées de -10 à -15 degrés mais au-delà les branches peuvent geler. Si on a protégé la base du tronc avec une bonne couche de paillage ça favorisera le redémarrage du figuier ». Il ne faut pas négliger les plantes à bulbes contrairement à certaines idées reçues : « Parmi les plantes à protéger il y a aussi les plantes à bulbes comme les dahlias, les glaïeuls, les cannas. Il faut les arracher, faire sécher la terre et les stocker quand elles sont bien sèches sinon les bulbes vont pourrir ». Aux premières belles journées du printemps, il faudra penser à aérer et à ouvrir votre serre, véranda, garage et autres abris où sont hivernées les plantes. Les méditerranéennes seront les premières à sortir dès que les gelées seront passées. Les plantes tropicales attendront quant à elles de meilleures conditions pour sortir.
Le sol du potager peut être protégé par un paillage de feuilles.
Le sol du potager peut être protégé par un paillage de feuilles. © Christian Rougeron


Retrouvez ci-dessous tous nos conseils jardinage, saison par saison. Faites défiler les articles en cliquant sur les flèches ou cliquez sur la saison de votre choix dans la chronologie.
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
jardinage loisirs météo froid infos pratiques