• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • SPORT

Quel est le prix de l’immobilier en Auvergne ?

Les prix de l'immobilier par département et par ville scrutés par les notaires auvergnats. / © V. Riffard - France 3 Auvergne
Les prix de l'immobilier par département et par ville scrutés par les notaires auvergnats. / © V. Riffard - France 3 Auvergne

En Auvergne, il faut compter en moyenne 1 870 euros le m² pour acheter une maison et 2 400 euros pour un appartement dans l'ancien. Mais l’analyse des 1 600 ventes du premier semestre 2019 par les notaires publiée le 19 septembre montre des disparités selon les départements et les villes.

Par Cyrille Genet

Devenir propriétaire de son logement, c’est important pour près de 9 Français sur 10 rappelle un sondage effectué en février par OpinionWay. Dans les 4 départements auvergnats, les notaires ont recensé 1 600 transactions au cours du premier semestre 2019. Leurs statistiques offrent une vision précise du marché de l’immobilier puisqu’elles se basent sur les prix de vente et non sur les estimations publiées dans les annonces. On y apprend que la moyenne est de 1 870 euros pour une maison et de 2 400 euros pour un appartement alors que la moyenne nationale tous biens confondus est de 2 080 euros.

En 6 mois 1 055 maisons et 514 appartements ont changé de propriétaire, dans le Puy-de-Dôme d’abord qui totalise 46% des transactions, puis dans l’Allier (26%), en Haute-Loire (20%) et enfin dans le Cantal avec 8 % des ventes.

L’offre et la demande conditionnent les prix du mètre carré

Le prix est de 1 530 euros pour une maison ancienne dans le Puy-de-Dôme où la demande est la plus forte avec 417 maisons et 313 appartements vendus au cours des 6 premiers mois de l'année. Le prix médian (qui signifie que 50% des biens se sont vendu plus chers et 50% moins chers) pour l'acquisition d'une maison ancienne est de 1 530 euros et 1 660 pour un appartement, mais pour avoir une bonne vision du marché il faut aussi observer le prix des biens les plus chers et des moins coûteux.Vient ensuite le Cantal dans ce classement de la cherté des biens immobiliers avec 1 080 euros en moyenne pour une maison alors qu'il faut s'attendre à débourser 1020€ par m² pour y acquérir un appartement.Dans le département de la Haute-Loire, les maisons individuelles se sont vendues en moyenne à 1 000 euros et les appartements à 1 120 euros d'après les Notaires d'Auvergne.

L'immobilier dans l'Allier est plus abordable, avec des prix moyens de 930 euros en maison individuelle et de 990 euros pour l'achat d'un appartement dans l'ancien alors qu'il s'y est vendu 316 maisons et 98 appartements, ce qui en fait le second département en terme de volume de transactions.


Un marché en pleine évolution dans les villes-préfectures

La comparaison avec l’année 2018 offre une vision de l’orientation des marchés. Comme au plan national, les prix ont augmenté modérément en Auvergne, mais la Chambre Interdépartementale des Notaires d’Auvergne note des différences d’une ville-préfecture à l’autre. A Moulins, les maisons anciennes ont vu leur prix chuter de 10% passant de 1 100 euros à 980€, les appartements ayant reculé de 5% (de 1 190€ à 1 130 euros).A l’inverse au Puy-en-Velay, le prix des maisons a progressé de 7% (de 1 360€ à 1 460€) et celui des appartements de presque 10% (1 140 euros contre 1040€).
Situation plus contrastée à Clermont-Ferrand où les maisons individuelles sont recherchées (+13,4% pour atteindre 2 110 euros/m²) et où le prix des appartements reste presque stable (-30 euros à 1680€).Et à Aurillac les maisons se vendent 31 % plus cher qu’en 2018, le mètre carré étant passé de 1 000 euros à 1 310 euros, les appartements enregistrant un replis de 110 euros du m² (1 020€ au lieu de 1 130€).
 

Sur le même sujet

Opération de sécurité routière à Chambéry

Les + Lus