QUIZ. Etes-vous incollable sur les vaches ?

L’auteur du Cantal Daniel Brugès et la photographe de Haute-Loire Laurence Barruel viennent de publier un livre intitulé « Vaches ». Ils y brossent le portrait de 46 races visibles en France et sont allés à la rencontre des éleveurs. Avec notre quiz, testez vos connaissances sur cet animal.
 

La highland est l'une des 46 races de vaches qui apparaissent dans le livre sobrement intitulé "Vaches" qui vient de paraître.
La highland est l'une des 46 races de vaches qui apparaissent dans le livre sobrement intitulé "Vaches" qui vient de paraître. © laurence Barruel
« Vaches » c’est le titre d’un livre qui est sorti le 1er octobre aux éditions De Borée. Il est signé de l’auteur du Cantal Daniel Brugès et de la photographe de Haute-Loire Laurence Barruel. Au fil des pages, le lecteur peut tout connaître des 46 races de vaches visibles en France. Il peut aussi découvrir le quotidien des éleveurs. Daniel Brugès explique : « Officiellement en France, il y a 44 races dites officielles. Dans le livre, j’ai volontairement rajouté deux races sauvages, qui se trouvent dans les Pyrénées, une côté Pays basque, la betizu et une autre plus du côté de la Catalogne, la massanaise ». Dans l’ouvrage, Daniel Brugès déclare sa flamme à l’animal. Il raconte : « Je suis fils d’éleveur de race aubrac, dans le Cantal. Je suis fils de paysans. J’ai vraiment été baigné depuis ma plus tendre enfance au milieu des vaches. J’ai toujours vécu avec elles. La vie a fait que je ne suis pas resté dans le milieu agricole car j’ai choisi l’enseignement. C’est vraiment mon animal fétiche. J’ai vraiment une passion pour ces animaux-là, plus que pour les chevaux ou d’autres animaux de la ferme ».

Les reines des campagnes

Au début de l’ouvrage, il écrit : « Vaches qui pâturez près des ombres, vous êtes les belles de nos prairies. Bien plus encore vous êtes les reines des campagnes ». Daniel Brugès se justifie : « Pour moi ce sont les reines des campagnes, quelle que soit la race, c’est aussi pour cela que j’ai réalisé ce livre avec la photographe Laurence Barruel. On a tous nos préférences. Etant du Cantal, j’ai vraiment un faible pour les aubrac, mais aussi pour la race salers qui est la race emblématique de notre département. J’adore aussi les races d’autres régions et j’ai un très gros faible pour les races dites à faible effectif, ces races qui ont failli disparaître il y a quelques décennies ».
Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par Laurence Barruel PHOTOGRAPHE (@laurence.barruel) le

L'importance du terroir

En se documentant sur les vaches, l’auteur cantalien a fait un constat. Il indique : « On s’aperçoit que la race est liée à un territoire. Certaines ont un pied plus montagnard, comme les races de chez nous, l’aubrac, la salers, la ferrandaise, ou un peu plus loin l’abondance ou la tarine qui ne craignent pas l’altitude. Elles sont adaptées à ces territoires de montagne pentus. A côté de ça, on a des races plus lourdes qui vont se trouver davantage dans les plaines, comme la charolaise ou la limousine. Il y a vraiment un lien entre la race et le terroir qui l’a vu naître ».

Saluer le travail des éleveurs

Avec le livre, l’auteur et la photographe ont aussi voulu rendre hommage aux femmes et aux hommes qui élèvent ces vaches. Daniel Brugès insiste : « Je trouve que l’humain est indispensable. Je tenais à chaque fois à mettre des portraits d’éleveurs car ce sont eux qui sont derrière toutes ces races. Ils peuvent être de type extensif avec des gros élevages ou des éleveurs bio. Il y a aussi une large place consacrée aux éleveuses. On a tous les cas de figure, producteurs de lait, de viande, en coopérative ou pas ». En allant à la rencontre de ces éleveurs, Daniel Brugès a fait quelques découvertes. « J’ai découvert des races bretonnes comme la bretonne pie noir, une vache charmante qui a été longtemps abandonnée car peu rentable. Il y a des vaches comme la marine landaise qui ont failli disparaître. J’admire le combat de ces agriculteurs qui ont cru en ces petites races » confie-t-il. Outre la présentation des races de vaches, leur histoire et leur évolution au fil des siècles, le lecteur pourra lui aussi faire de nombreuses découvertes sur l’animal au fil des pages. Il pourra ainsi apprendre que la domestication de l'aurochs, à l'origine de plusieurs sous-espèces de bovins, remonte à environ 10 500 ans au Proche-Orient. Il découvrira qu'avant, les noms des vaches n'étaient pas donnés par hasard ou en respectant la lettre alpabétique de l'année, mais que les éleveurs s'inspiraient de la couleur du pelage de l'animal. On pourra apprendre que la ferrandaise a manqué de disparaître après la première guerre mondiale, que la tarrentaise a un sacré caractère ou que pour certains historiens les vaches peintes dans la grotte de Lascaux s'apparenteraient à la salers. 
Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par Laurence Barruel PHOTOGRAPHE (@laurence.barruel) le

QUIZ

Si vous voulez voir à quel point vous êtes incollable sur les vaches, testez vos connaissances à l'aide de ce quiz.
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
livres culture animaux nature agriculture économie quiz