Reconduction des mesures de limitation de vitesse ce jeudi 22 décembre

Publié le Mis à jour le
durée de la vidéo: 01 min 19
Pic de pollution : restrictions de circulation ©France 3 Alpes

La métropole grenobloise entrera dans son troisième jour consécutif de pic de pollution selon les prévisions d'Atmo Auvergne-Rhône-Alpes. Les mesures prises depuis le 20 décembre à minuit seront donc reconduites.

La métropole grenobloise connaît ce mercredi 21 décembre 2016 un deuxième jour consécutif de pic de pollution. Contrairement aux prévisions, le seuil de 50 microgrammes par mètre cube de microparticules a été dépassé lundi. ATMO Auvergne Rhône-Alpes a prévu que ce seuil soit à nouveau dépassé jeudi. Les premières dispositions inscrites dans le protocole local ont donc été activées dès mardi soir minuit.

La vitesse est réduite de 20 km/h sur les voies où la vitesse maximale est supérieure ou égale à 90 km/h. Mesure applicable sur le territoire des 49 communes de la Métropole grenobloise, de la Communauté de communes, du Grésivaudan et sur certaines communes de la Communauté d’agglomération du Pays Voironnais.

La vitesse est réduite à 70 km/h sur les autoroutes A51, A480, A48 entre les péages de Vif et Voreppe, et A41 entre Carronnerie et le péage de Crolles.

Par ailleurs, les automobilistes sont invités autant que plus possible à ne pas utiliser leur voiture et à avoir recours au covoiturage ou aux transports en commun.

La Préfecture conseille aux Isérois de limiter leurs déplacements sur les grands axes routiers et à leurs abords aux périodes de pointe (de 7h à 10h et de 17h à 20h). Il est également préférable de limiter les activités physiques et sportives intenses, ajoute le communiqué que la Préfecture.

Synthèse des seuils de pollution en Isère, Savoie et Haute-Savoie

Réagissant à ces nouvelles mesures ponctuelles de lutte contre la pollution atmosphérique, la CGT de l'Isère prône la gratuité des transports en commun au niveau national, et des choix politiques alternatifs au "tout routier" tels que le développement des TER et du ferroutage.
 

le communiqué de presse de la CGT