Un regard sur 2016 : Michel Delpuech et la sécurité des français

Michel Delpuech, préfet de région, évoque l'année 2016. Le pays placé en état d'urgence après les attentats de Paris a connu plusieurs épisodes sanglants dont l'attaque terroriste de Nice. Mais "la France, dit-il, reste un pays de liberté, de fête et de fraternité"     

Par Philippe Bette

Quel souvenir laissera 2016 ? Le souvenir d'une nouvelle année funeste avec le double meurtre des policiers de Magnanville en juin, l'attentat terroriste de Nice en juillet, puis aussitôt après l'attaque de l'église de St Etienne-du-Rouvray et l'assassinat du père Hamel. L'état d'urgence a été prolongé et a fortement impacté la vie des francais dans leurs habitudes quotidiennes. Si certains événements ont dû être annulés, d'autres ont pu se dérouler sous haute surveillance.   

Les précautions prises un peu partout et les dispositifs de sécurité mis en place ont permis à l'Euro 2016 de se dérouler sans incident  à Lyon et St Etienne. De la même façon, la fête des Lumières à Lyon a pu se dérouler dans un contexte hyper-sécurisé.

Le préfet de région a été tout au long de cette année sur tous les fronts. Miche Delpuech rend hommage aux forces de l'ordre et aux militaires, qui ont maintenu un haut niveau de sécurtié dans le pays.  Pour lui,"la France reste la France, pays de liberté, pays de fête, pays de fraternité"     

Un regard sur 2016 avec Michel Delpuech
Michel Delpuech, préfet de région, nous livre son analyse les événements de 2016 et l'action des pouvoirs publics en termes de sécurité ...

          

Sur le même sujet

Les + Lus