Régionales : allez jusqu'au bout du suspense avec notre soirée numérique

Retrouvez nous dimanche ici-même pour suivre minute par minute l'évolution des résultats. Les rédactions numériques de France 3 Alpes, France 3 Rhône Alpes et France 3 Auvergne se mobilisent pour vous faire vivre cette soirée exceptionnelle. Et partagez aussi vos réactions avec #electionsaura       

Par Philippe Bette

Les élections régionales en Rhône-Alpes Auvergne, que l’on disait jouées d’avance cet été avec un basculement prévisible à droite,  s’annoncent aujourd’hui beaucoup plus incertaines. Et les attentats de Paris, survenus le 13 novembre, rajoutent un peu plus d’incertitudes encore dans un climat politique déjà très pesant.

D’abord la participation. Les dramatiques événements vont-ils mobiliser l’électorat et si oui,  comment ? La campagne des régionales s’est trouvée escamotée par le deuil national et l’état d’urgence. Les questions sécuritaires ont pris le pas sur les enjeux régionaux. Quelle posture le citoyen choisira-t-il dans ce contexte très troublé ? Y aura –t-il un sursaut républicain ou plutôt un repli identitaire ? Adhérera-t-il au concept d’une région élargie à l’Auvergne,  dont les contours politiques restent encore flous ? Ou boudera-t-il finalement la réforme territoriale qui lui est imposée ? 
  

Contrariétés au centre pour L.Wauquiez  

A droite, la campagne de Laurent Wauquiez, tête de liste de Républicains, s’est depuis le début trouvée compliquée par le questionnement centriste. L’éviction de Michel Barnier et le positionnement radical de L.Wauquiez ont freiné la mobilisation de l’UDI et l’adhésion d’un électorat modéré. En définitive, le ralliement du Modem a permis de créer une liste d’union de la droite et du Centre  mais pas de gommer définitivement les différends.
La posture droitière de L.Wauquiez ne semble pas non plus convaincre les électeurs sensibles au discours du Front National. Christophe Boudot ,tête de liste du FN, apparaît en position de force et capable de contrarier la dynamique de Laurent Wauquiez, s’il arrivait en tête au premier tour. Le candidat de la droite et du centre pourrait dans ce cas aborder le second tour sans véritable réserve de voix.  

Complications à gauche pour JJ.Queyranne

Jean-Jack Queyranne, tête de liste du PS et du PRG, bénéficiera –t-il pour sa part de la dynamique initiée par le chef de l’Etat autour de l’orgueil national? Le président sortant a lui aussi vécu une campagne électorale difficile avec la fronde ouverte par certains de ses co-listiers. Ses choix de personnes ont été contestés ouvertement par le Parti Socialiste .Sous la menace d’un boycott , il a dû amender sa liste pour apaiser les esprits. Mais cet épisode pourrait avoir des incidences sur la cohésion du groupe politique et sur son électorat. JJ.Queyranne semble avoir refait une partie de son retard ces dernières semaines mais il n'est pas dit que cela suffise dimanche. 

Les écologistes , alliés ou adversaires du PS ?

L’issue du scrutin dépendra d'abord du  score des écologistes, partenaires du PS dans la précédente majorité, mais qui se présentent seuls au premier tour. Le rassemblement écologiste et citoyen affichait il y a encore quelques mois sa rupture idéologique avec J.J Queyranne avec l’ambition clairement énoncée d’arriver devant lui. La perspective d’une victoire de la droite semble avoir calmé ces vélleités d'indépendance. Et le discours se veut aujourd’hui plus conciliant. 

Le principe de réalité devrait s’appliquer au soir du 6 décembre. La question, décisive, du ralliement de toutes les forces de gauche à la candidature de JJ.Queyranne, s'il arrive en tête ,est posée. De la même façon, l’issue du scrutin est liée aux résultats du Front National qui peuvent encore créer la surprise. Un score très élevé du FN pourrait complètement redistribuer les cartes politiques , à fortiori si le phénomène est d'ampleur nationale.      
Elections régionales : Suivez notre soirée éelctorale avec #electionsaura
Soyez dimanche avec nous pour un "live" qui vous permettra de suivre minute par minute l'évolution des résultats.Les rédactions numériques de France 3 Alpes, France 3 Rhône Alpes et France 3 Auvergne se mobilisent pour vous .Vous pourrez partager vos réactions avec #electionsaura




 

A lire aussi

Sur le même sujet

L'interview de Laurent Soullier, commandant la CRS Alpes

Les + Lus