• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • SPORT

Régionales en Auvergne-Rhône-Alpes: le PCF s'en remet à ses militants

Les chefs de file du PCF pour les régionales en Auvergne-Rhône-Alpes, dont les négociations ont échoué avec EELV, ont indiqué ce vendredi (28 août) que les militants communistes allaient voter entre trois options pour le 1er tour du scrutin, dont une liste indépendante.

Par AFP

"Cette consultation aura lieu entre le 31 août et le 5 septembre auprès des 11 000 militants de Rhône-Alpes et d'Auvergne, qui recevront chacun par courrier un bulletin de vote à retourner", a déclaré lors d'un point presse Cécile Cukierman, sénatrice de la Loire. Les résultats seront connus le 7 septembre.

"Le message que nous voulons porter, c'est qu'à travers ces élections, nous puissions réellement mettre en place au sein de la région des politiques anti-austérité, qui tordent le coup à ce que l'on subit depuis maintenant plusieurs années", a
ajouté la conseillère régionale sortante, aux côtés d'André Chassaigne, député du Puy-de-Dôme, qui brigue également un nouveau mandat.

Présenté aux journalistes, le bulletin de vote propose aux militants de choisir entre une liste indépendante, celle du président PS sortant de l'Assemblée rhonalpine Jean-Jack Queyranne, ou le rassemblement de la gauche hors PS souhaité par EELV.

"Retenir ce dernier choix impliquerait que ni Cécile Cukierman, ni André Chassaigne ne seraient candidats", indique le PCF dans le document. "Je ne voterai pas pour le choix numéro 3 car en l'état, la force communiste n'est pas entendue de façon respectée", a prévenu Mme Cukierman.

Le 17 août, une réunion entre le Rassemblement de la gauche et des écologistes et le PCF, en vue d'une liste alternative commune, avait échoué précisément sur sa candidature et celle de M. Chassaigne, qui se heurtent au principe de non-cumul des mandats jugé "incontournable" par les Verts et leurs partenaires.

"S'il suffisait de décréter le mandat unique pour répondre à la crise de la politique, je crois que ce serait fait (...) Et penser que c'est juste sur ce point que cela se réglera, je pense que c'est soit illusoire, soit hypocrite", a insisté Mme Cukierman.
André Chassaigne a cependant souligné que le PCF ferait "sans ambiguïté" barrage au second tour à l'élection du candidat Les Républicains-UDI-MoDem, Laurent Wauquiez, et au Front national, "dans un pot commun" mariant les forces de gauche en fonction du "rapport de forces" du premier tour.

Sur le même sujet

Rhône : un domaine du Beaujolais distingué par le guide 2020 des meilleurs vins de France

Les + Lus