• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • SPORT

Rencontre avec Mohamed Benzizine

© France 3 RA
© France 3 RA

Un travailleur manuel décoré de la légion d'honneur, c'était à Lyon en février. Originaire d'Algérie, Mohamed Benzizine est maçon. Il a voué sa vie à la restauration de monuments historiques et d'églises. Hommage de la profession : une gargouille à son image orne la façade de la primatiale St-Jean. 

Par DM

La légion d'honneur pour M.Mohamed Benzizine - février 2016 / © France 3 RA Mohamed Benzizine est né à Saïda en Algérie en 1950. Il est a débarqué en France en 1973. Il s'est tourné vers le bâtiment, d’abord le terrassement puis la maçonnerie et la rénovation des monuments historiques et notamment des édifices religieux. Un choix qui va bouleverser son parcours.

Connu et reconnu dans sa spécialité, cet homme simple a travaillé toute sa vie sur les chantiers historiques. Formé à la maçonnerie sur le tas, il a gravi les échelons et récolté les distinctions. Le 6 février dernier, il a été décoré du grade de chevalier dans l’ordre de la Légion d’honneur. La cérémonie s'est déroulée à la cathédrale Saint-Jean, à l'occasion de l’inauguration de son chœur rénové. 

Rencontre avec Maître Mohamed Benzizine.  Le dossier 
Rencontre avec Mohamed Benzizine
Mohamed Benzizine a passé toute sa carrière à rénover des édifices religieux, dans la région lyonnaise. En février dernier, il a été décoré du grade de chevalier dans l’ordre de la Légion d’honneur.  - France 3 RA

Une gargouille à l'image du chef de chantier
Réalisée dans la plus pure tradition moyenâgeuse, avec l’accord des Monuments historiques et du recteur de la cathédrale, une gargouille à l'effigie de Mohamed Benzizine orne la façade de la primatiale Saint-Jean. Elle est accompagnée du message  «Dieu est grand», gravé en français et en arabe.  
© France 3 RA
© France 3 RA

 

Sur le même sujet

Puy-de-Dôme : comment la croix d'un cimetière fait capoter un projet de panneaux solaires

Les + Lus