Déconfinement : A Saint-Etienne, chacun savoure cette première journée à sa manière, en terrasse ou au cinéma

Ah! le premier café en terrasse, la première séance de cinéma à l'aube...dans le Rhône ou dans la Loire, la première journée de déconfinement ce mercredi 19 mai se savoure délicieusement. Le retour à une vie ''presque normale'' s'annonce sous de bons auspices.

Ce mercredi 19 mai est le premier jour de déconfinement. Les restaurateurs, les commerces, les théâtres, les cinémas...chacun peaufine sa réouverture. Certains ont levé le rideau dès l'aube.

La séance de cinéma, d'ordinaire, est programmée le soir. A Saint-Etienne, pour cette journée extra-ordinaire, le cinéma le Méliès a concocté pour son public une programmation bien matinale.
Dès 6h ce mercredi 19 mai, les cinéphiles, en l'occurrence lève-tôt ont fait la queue devant l'établissement situé sur la place Jean-Jaurès. Ils ont été accueillis par un petit déjeuner, avant de savourer la première séance à 6h30. A l'écran, l'avant-première Petite maman. Mais ce n'est pas tout, les films s'enchaîneront toute la journée. Ainsi, à 8h00 ce sera l'avant-première de Si le vent tombe. La dernière séance est fixée à 19h20 avec Mandibules, le coup de coeur de l'équipe du Méliès.

 

Le programme concocté par le cinéma Le Méliès, à Saint-Etienne

Le succès est au rendez-vous. Près de 200 personnes ont répondu présent. Les trois salles du Méliès affichent complet, ce mercredi matin à la première heure. Plus que la première heure, c'est la première séance de cinéma en France. 
Vu l'engouement, ce serait presqu'un pléonasme que de dire ô combien, les sorties cinémas ont manqué...

A une soixantaine de kilomètres de là...à Lyon, ''au septième art", pas de cinéma, mais un restaurant qui a ouvert ses portes dès 6h ce mercredi 19 mai, place Jean-Macé.
Agostino est le patron de l'établissement depuis 23 ans. C'est tout sourire qu'il ouvre son café. La clientèle est composée d'habitués. Elle est là. Et comme c'est jour de marché, les forains et autres clients ont savouré le petit café du matin...ou autres boissons. Après tout, qu'importe le flacon, pourvu que l'on ait l'ivresse...

Toujours dans le 7e arrondissement de Lyon, le restaurant le Chevreul installe sa terrasse. Cela fait deux semaines que le gérant et ses équipes se préparent pour ce moment. ''Nous attendons 70 réservations pour ce midi, se réjouit Vincent, le gérant de l’établissement, au micro d'Alexandra Marie et Vincent Diguat. Les équipes sont prêtes à accueillir les clients. Certaines personnes ont même posé une RTT spécialement pour profiter des terrasses. Après sept mois d’arrêt, un petit stress commence à monter. Il va falloir reprendre le rythme, mais on est très contents de retrouver nos clients et enfin une vie sociale !''.

Dans le Vieux-Lyon, à la première heure, les terrasses n'étaient pas encore installées. Seules quelques tables de la boulangerie, non loin de la station de métro, sont de sortie. 

Mais peu avant 9h, il y avait presque foule...même le soleil était au rendez-vous...

Le goût du café a le goût de café...mais curieusement, il a malgré tout un goût différent, celui d'un retour à une vie ''presque normale''.
 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
déconfinement société