26 cas de salmonellose : retrait et rappel de salaisons produites à Saint-Symphorien-sur-Coise, dans le Rhône

Des saucisses sèches et de la rosette de Lyon fabriquées par une entreprise de Saint-Symphorien-sur-Coise, dans le Rhône, à l’origine de 26 cas de salmonellose ces dernières semaines. Rappels et retraits de plusieurs lots de produits ont été lancés dès le 13 novembre. 
26 cas de salmonellose : retrait et rappel de salaisons produites à Saint-Symphorien-sur-Coise, dans le Rhône - (photo archives)
26 cas de salmonellose : retrait et rappel de salaisons produites à Saint-Symphorien-sur-Coise, dans le Rhône - (photo archives) © maxppp
Ce sont au total 26 cas de salmonelloses, dont 17 concernent des enfants, qui ont été identifiés par le Centre national de référence des Salmonella de l'Institut Pasteur et par Santé publique France en octobre-novembre. Une campagne de rappel des produits concernés a été annoncée jeudi soir, 26 novembre. Les personnes interrogées auraient consommé des saucisses sèches fabriquées par une entreprise de salaisons de Saint-Symphorien-sur-Coise, dans les Monts du Lyonnais. 

"L'origine de l'alerte, c'est bien un nombre de cas humains, dispersés dans plusieurs départements en France sans aucun liens, les uns avec les autres. Le seul point commun : la consommation de ces lots de saucisson," a expliqué Valerie Le Bourg, Directrice départementale de la Protection des Populations du Rhône. Une enquête alimentaire a suivi.

Ces personnes sont tombées malades à partir du 22 septembre et ont toutes consommé des saucisses sèches achetées dans une même enseigne de magasins.

"Le lien entre la survenue de symptômes chez ces personnes et la consommation de charcuterie sèche fabriquée par l’établissement France Salaison a été confirmé le 13 novembre par la Direction générale de l’alimentation, la Direction générale de la santé et Santé publique France," indiquent les services de l'Etat dans le communiqué diffusé ce jeudi soir. 

 

Quels sont les lots concernés ?


Un retrait et un rappel de produits ont donc été lancés.  Il a eu lieu dès le vendredi 13 novembre sur la base des premiers éléments de l’enquête. Il concerne plusieurs lots de saucisses sèches suspectes de la marque Saint Azay commercialisées par l’enseigne Leclerc. Les produits en cause : saucisse sèche droite (250 g) et saucisse sèche courbe (300 g) dont les dates de durabilité maximum (DDM) vont jusqu’au 8 décembre 2020 inclus.

Par ailleurs, le 16 novembre, en complément et de manière préventive, la société France Salaisons a également procédé au retrait et rappel de deux autres types de produits.
Il s'agit d'une rosette de Lyon 15 tranches (150 gr) de la marque Saint Alby dont les numéros de lots sont 111001 (DDM 28/01/2020) et 111928 (DDM 29/01/2021). 
Il s'agit aussi d'une rosette de Lyon pré tranchée 15 tranches (150g). Pour ce produit, les lots concernés sont :111236 (DDM 24/01/2020) et 111818 (DDM 29/01/2021) de la marque Le Flutiau portant la marque de salubrité FR 69.238.010 CE et commercialisées au rayon libre-service dans les enseignes LIDL et ALDI.

Rappels de sandwiches vendus en grande surface


Des salaisons suspectes ont également été utilisées dans la confection de sandwiches. La société Monterrat a utilisé de la rosette fabriquée par France Salaisons pour garnir des sandwiches Club Rosette portant la marque de salubrité FR 01.159.002 CE et commercialisés par les enseignes : AUCHAN, CASINO, MONOPRIX, LEADER PRICE et FRANPRIX. Ces sandwiches font également l’objet d’un retrait et d’un rappel.
 

Les autorités sanitaires recommandent aux personnes qui détiennent encore les produits concernés de ne pas les consommer et de les rapporter au point de vente où ils ont été achetés.
 

Des bactéries dangereuses pour les personnes fragiles  

Les intoxications alimentaires causées par les salmonelles se traduisent par des troubles gastro-intestinaux comme des diarrhée et des vomissements. Ces symptômes qui surviennent brutalement souvent accompagnés de fièvre et de maux de tête, généralement 6h à 72h après la consommation des produits contaminés. Ces symptômes peuvent être plus prononcés chez les jeunes enfants, les femmes enceintes, les sujets immunodéprimés et les personnes âgées, indiquent la direction générale de la Santé et le ministère de l'Agriculture dans leur communiqué commun. 

Les personnes qui auraient consommé ces produits et qui présenteraient ces symptômes, sont invitées à consulter leur médecin traitant. Toutefois, il n'y a pas d'inquiétude à avoir en l’absence de symptômes dans les 7 jours après la consommation des produits concernés : "il est inutile de s‘inquiéter et de consulter un médecin", affirment les services de l’État.

Les personnes qui auraient consommé ces produits et qui présenteraient ces symptômes, sont invitées à consulter leur médecin traitant en lui signalant cette consommation.
 
durée de la vidéo: 01 min 20
salmonellose : retrait et rappel de salaisons produites à Saint-Symphorien-sur-Coise,

 France Salaisons est installée depuis 1998 à Saint-Symphorien-sur-Coise, capitale du saucisson.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
alimentation société santé