Canicule : la qualité de l'air se dégrade fortement en Auvergne Rhône-Alpes

Publié le Mis à jour le
Écrit par Silvie Boschiero .

La qualité de l’air se dégrade fortement sur la région, surtout en fin de semaine. En cause, la hausse des taux d'ozone provoquée par la chaleur intense.


Atmo Auvergne Rhône-Alpes publie une alerte spécifique sur la qualité de l'air cette semaine sur l'ensemble de la région.

La chaleur qui s'accentue impacte considérablement la qualité de l’air, qui sera mauvaise sur Auvergne Rhône Alpes cette fin de semaine. Une vigilance pollution est même envisagée pour la journée de vendredi. Cette dégradation est essentiellement liée à l'augmentation de l'ozone dans l'air. 

De plus une masse d'air chargée de particules d'origine désertique devrait aussi arriver sur la région. 

L’ozone est un polluant secondaire. Il se forme à partir de polluants précurseurs (oxydes d’azote, composés organiques volatils) qui réagissent sous l’influence du soleil et de la chaleur.

Les secteurs qui émettent le plus de polluants précurseurs de l’ozone 

Les transports routiers, l’industrie et l’agriculture. Nocif pour la santé, l'ozone provoque des toux, des altérations pulmonaires et des irritations oculaires.

 

Une mauvaise qualité de l’air ne signifie pas pour autant l'émission systématique de vigilances pollutions ou la mise en oeuvre de restrictions de circulation ou l’arrêt de certaines activités industrielles ou agricoles.

Le seuil fixé par la réglementation pour qualifier la qualité de l’air de mauvaise est plus bas que celui nécessaire au déclenchement d’un dispositif préfectoral.

Atmo qualifie la qualité de l’air de mauvaise dès que les niveaux d’ozone dans l’air dépassent  130 µg/m3a  alors qu'ils doivent dépasser 180 µg/m3  sur une certaine portion du territoire (25 km2 minimum) pour que des restrictions soient appliquées. 

Depuis ce jeudi 16 juin, le gouvernement a mis en place un numéro vert "Canicule info service" au 0800 06 66 66, ouvert de 9h à 19h pour adopter les bons réflexes en cas de fortes chaleurs. 

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer des newsletters. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas des e-mails. Notre politique de confidentialité