Cas de rage chez un enfant : une réunion d'information organisée ce soir à Chasselay

© France 3 RA
© France 3 RA

Un enfant de dix ans, habitant le Rhône, souffre de la rage après avoir probablement été contaminé en août dernier lors d'un voyage au Sri Lanka. Une réunion d'information aura lieu ce mercredi soir à la salle des fêtes de Chasselay, commune où vit l'enfant. 

Par Dolores Mazzola

Des parents d'élèves inquiets et peinés à Chasselay


Le petit garçon de 10 ans contaminé par le virus de la rage est originaire de Chasselay, commune du Rhône située au nord de Lyon. L'enfant est scolarisé en classe de CM2. Dés lundi, les parents de la commune ont été alertés par une lettre et convoqués à une grande réunion d'information. Elle aura lieu ce mercredi soir dans la salle des fêtes de la commune, pour informer et rassurer les parents d'élèves. Des représentants de l'Agence Régionale de Santé seront présents ainsi que de représentants de l'Education nationale. Près de 300 personnes devraient se déplacer. Dès jeudi, les enfants qui ont été en contact avec l'enfant seront médicalement pris en charge, ainsi que sa famille et les personnels de santé concernés.

Le reportage
Cas de rage chez un enfant : une réunion d'information organisée ce soir à Chasselay
Un enfant de 10 ans, originaire de Chasselay, contaminé par la rage. lors d'un séjour à l'étranger. Les parents de la commune du Rhône sont inquiets et attristés. Dés lundi, ils ont été alertés. Une grande réunion d'information est organisée ce mercredi soir dans la salle polyvalente du village. reportage F.Haroud et V.Benais - Intervenant : Jacques Pariost; Maire de Chasselay - France 3 RA

Un cas de rage chez un enfant de 10 ans


L'enfant de dix ans a probablement été contaminé en août dernier lors d'un voyage au Sri Lanka alors qu'il jouait avec un chiot sur une plage. En jouant l'animal l'a mordillé et l'a fait saigné. En l'absence de tout signe, personne ne s'est alarmé. La maladie a une longue période d'incubation (20 à 60 jours en moyenne). Les premiers signes se sont déclarés le 1er octobre. Les troubles neurologiques sont apparus dés le lendemain. L'état du petit garçon, pris en charge à l'hôpital de Villefranche, s'est ensuite rapidement dégradé. Il a été transféré à l'hôpital Femme Mère Enfant de Bron. Le centre national de référence (CNR) de la rage à l'Institut Pasteur a confirmé le diagnostic lundi 9 octobre. En réanimation, le pronostic vital de l'enfant est "dans un état critique mais stable" et son pronostic vital est engagé, indiquait mardi après-midi l'ARS. Les autorités sanitaires ont enquêté pour identifier l'entourage de l'enfant. Une soixantaine de personnes, famille et personnels de santé, est suivie par le centre anti-rabique de Lyon. 

Hier, l'Agence Régionale de Santé a fait un point presse sur le cas de cet enfant...

A lire aussi

Sur le même sujet

On prépare la fête des Lumières à l'Hôtel-Dieu de Lyon

Près de chez vous

Les + Lus