Coronavirus/COVID19 : "une amélioration indiscutable dans le Rhône" (ARS Auvergne Rhône-Alpes)

Lors du point presse de ce 27 novembre, le préfet de région Pascal Mailhos, et Jean-Yves Grall, responsable de l'Agence Régionale de Santé Auvergne-Rhône-Alpes ont fait le point sur les derniers chiffres du Covid et la déclinaison locale des mesures annoncées nationalement. Ce qu'il faut retenir...
COVID : "une amélioration indiscutable a été constatée dans le Rhône ..." mais "la pression reste importante sur les hôpitaux" (JY.Grall, directeur de l'ARS Auvergne Rhône-Alpe). Illustration archives : Réanimation Covid à l'hôpital Lyon Sud le 16 novembre 2020
COVID : "une amélioration indiscutable a été constatée dans le Rhône ..." mais "la pression reste importante sur les hôpitaux" (JY.Grall, directeur de l'ARS Auvergne Rhône-Alpe). Illustration archives : Réanimation Covid à l'hôpital Lyon Sud le 16 novembre 2020 © maxppp
Ce vendredi 27 novembre, à la mi-journée, le préfet de la région Auvergne Rhône-Alpes Pascal Mailhos, et Jean-Yves Grall, directeur général de l’Agence Régionale de Santé (ARS) Auvergne-Rhône-Alpes, ont tenu une conférence de presse. Objectif : faire un point sur la situation sanitaire et les mesures gouvernementales annoncées dans la lutte contre l’épidémie de COVID-19.

Selon le professeur Jean-Yves Grall, "une amélioration indiscutable a été constatée dans le Rhône avec un taux d’incidence qui s’établit à 186/100 000 alors qu’au moment du pic il avait atteint 900". Le taux de positivité est également en baisse : il est passé de 30 à 17 % dans le Rhône. Une situation qui est à mettre "au crédit du couvre-feu et du reconfinement," a précisé le responsable de l'ARS.
 

Une charge hospitalière encore importante


Selon le point publié le 26 novembre par Santé Publique France, faisant état des données hospitalières de la semaine 47 (du 16 au 21 novembre 2020), la diminution de la circulation du SARS-CoV-2 se poursuit en Auvergne-Rhône-Alpes, le pic de la seconde vague concernant les nouveaux cas semble avoir été franchi. "Les indicateurs virologiques sont en forte baisse dans tous les départements de la région," précise Santé Publique France. Toutefois, Auvergne-Rhône-Alpes reste la région la plus impactée par cette deuxième vague, en termes de circulation virale, d’hospitalisation et de mortalité.

Si ces données concernant l'évolution de l'épidémie sont encourageantes, la charge hospitalière et la mortalité de cette deuxième vague épidémique de COVID-19 restent cependant importantes. Ce vendredi, le directeur général de l'ARS Auvergne Rhône-Alpes évoquait un taux d’occupation des lits de réanimation encore très élevé à ce jour, à près de 83 %. Jean-Yves Grall a évoqué 938 patients en réanimation sur l'ensemble de la région, dont 572 patients Covid et 366 patients non-Covid pour un nombre de lits de réanimation de 1128. Signe d'une amélioration de la situation, une reprise progressive des activités chirurgicales a été évoquée. 

En ce qui concerne les évacuations sanitaires vers d’autres régions, elles sont interrompues à ce jour. Selon les besoins, les transferts intra-régionaux pourront reprendre, a indiqué Jean-Yves Grall. Enfin, la mortalité est encore très importante dans la région.

Le responsable de l'ARS a rappelé qu'il ne fallait pas baisser la garde et qu'il fallait maintenir les gestes barrières. "Nous allons progressivement revenir à une reprise d’activité normale à l’hôpital tout en sachant que cela peut être réversible," a-t-il expliqué. 
 

Protocole sanitaire et calendrier en trois étapes

"Ces résultats, on les doit aux concitoyens qui ont fait des efforts". Le préfet de région a tenu, lui aussi, à saluer les comportements responsables. Il est ensuite revenu sur le calendrier d'allègement des mesures de confinement. Il est notamment revenu sur les trois étapes annoncées cette semaine : le samedi 28 novembre, le mardi 15 décembre et le mercredi 20 janvier. Il a également rappelé l’importance de suivre les règles sanitaires et du respect des gestes barrières. Ainsi, la première étape prévoit une réouverture des commerces dits non-essentiels, mais en respectant la règle des 8 m2 par client. Une ouverture est possible jusqu'à 21 heures. Le représentant de l'Etat a par ailleurs indiqué qu'il autorise l’ouverture des commerces tous les dimanches jusqu’à la fin de l’année, afin "de soutenir nos commerçants". Il a toutefois indiqué que des contrôles seraient opérés dès samedi pour "veiller au respect du protocole sanitaire".
   

Maintien de certaines mesures...


Le préfet va prolonger l'obligation du port du masque dans l'ensemble du département du Rhône, jusqu'à la fin du mois de décembre 2020. La vente d'alcool après 20 heures restera interdite. Les attestations de déplacement sont toujours de rigueur.

Le préfet de région a salué l’engagement des services de santé mais aussi la responsabilité des citoyens.  Il a cependant appelé une nouvelle fois à la prudence et à la responsabilité. "Le but est d'opérer un retour par étapes à la vie normale sous réserve d'amélioration," a rappelé le préfet de région. Mais Pascal Mailhos a tenu à souligner: "La bataille n’est pas définitivement gagnée. Il faut poursuivre les efforts."

 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
coronavirus/covid-19 santé société