"FR-Alerte" : une nouvelle appli déclenchée par la préfecture du Rhône en cas d’accidents graves

Publié le
Écrit par N.B avec afp

FR-Alerte remplace Saip, le précédent dispositif désactivé en 2018 car jugé inefficace. Déclenché par les préfectures en cas d'accidents graves tels que des incendies, des attentats ou des pollutions, FR-Alerte envoie des SMS sur des téléphones portables géolocalisé.

"FR-Alerte", le nouveau dispositif d'alerte de la population en cas de catastrophe ou d'attentat, est techniquement opérationnel depuis mardi et sera testé d'ici à la fin juin dans d’autres départements avant d'être généralisé sur tout le territoire à partir de septembre.

Un test réussi dans le Rhône

La nouvelle application a été testée grandeur nature mi-mai dans  le Rhône. "90% des personnes ayant reçues les messages d'alerte se sont déclarées satisfaites", explique Alexandre Jouassard, le porte-parole de la direction générale de la sécurité civile et de la gestion des crises.

Une future campagne d’information

Ce dispositif a vocation à compléter les systèmes déjà en vigueur comme les messages sur les réseaux sociaux, à la télévision ou à la radio, ainsi que les sirènes.

"L'outil est potentiellement activable mais en même temps, il faut une campagne d'information, un accompagnement" pour qu'il soit compris et utilisé, a expliqué le porte-parole de la sécurité civile, en précisant qu'une "campagne nationale d'information" serait lancée "en septembre".

Une directive européenne

La mise en œuvre de cette application répond à une directive européenne prévoyant que chaque pays de l'Union européenne se dote d'une solution technique d'alerte au 21 juin, ajoute le porte-parole de la direction générale de la sécurité civile et de la gestion des crises, Alexandre Jouassard.