Lozanne (Rhône) : une fillette de 3 ans est morte après avoir été poignardée par sa mère

Publié le Mis à jour le
Écrit par France 3 Rhône-Alpes

Drame familial à Lozanne. Estelle, 3 ans, a reçu des coups de couteau. Les faits se sont produits tôt ce jeudi au domicile de l'enfant. Les secours n'ont pas réussi à sauver la fillette qui a succombé à ses blessures. Selon les premiers éléments de l'enquête, c'est sa mère qui a porté les coups.

C'est un dramatique fait divers qui a eu lieu à Lozanne, au nord-ouest de Lyon, ce jeudi 12 novembre, peu avant 7h du matin.

Estelle, 3 ans, succombe à ses blessures


Estelle, une fillette âgée de 3 ans a été blessée à l'arme blanche. Les faits se sont déroulés au domicile familial de l'enfant. Les pompiers et le SMUR ont trouvé la fillette dans les bras de son père. Ce dernier s'était réfugié chez les voisins avec l'enfant. Malgré une prise en charge rapide de l'enfant blessée, les secours n'ont pas réussi à la sauver. D'après les premiers témoignages, la fillette portait sur le torse des traces de plusieurs coups de couteau. Les premières constatations sur le corps de la victime ont révélé deux types de plaies, tandis qu'un couteau et une paire de ciseaux ont été retrouvés sur les lieux. Selon les premiers éléments de l'enquête, c'est la mère qui aurait porté les coups de couteau à sa fille.

La mère, blessée et retranchée à son domicile, a été également prise en charge. Elle portait, elle aussi, des coups de couteau sur le corps. Le père est également sous le choc et a été lui aussi hospitalisé.

Drame familial ... 


Le couple et l'enfant vivaient dans un lotissement à l'entrée de Lozanne depuis près d'un an. Ce matin, Christian Galle, le maire de la commune a réagi et évoqué la piste du différend familial qui aurait dégénéré: "il semblerait que le papa et la maman - un couple qui n'était pas marié et qui habitait dans une maison nouvelle de Lozanne - il semblerait qu'ils se soient disputés.." L'élu s'interroge: "pourquoi la maman s'est retournée contre sa petite fille, on ne sait pas. Actuellement on ne sait pas ce qui s'est passé. Mais la fillette a subi les conséquences de cette agression entre eux."
 

... la piste se confirme


Ce jeudi, le père a pû être entendu par les enquêteurs. D'après les premières auditions, le père aurait annoncé à la mère son intention de se séparer de sa compagne et de demander la garde exclusive de la petite fille. Ce qui aurait provoqué sans doute ce geste insensé.

Le matin du drame, le père de la fillette a été réveillé par les pleurs de l'enfant. Il s'est précipité dans la chambre où il a trouvé la mère, prostrée, un couteau à la main, et portant plusieurs plaies au niveau de la taille, a indiqué le procureur Sylvain Cordesse.

Peu après le drame, "la grand-mère maternelle de l'enfant avait appelé les services de gendarmerie pour signaler que sa fille l'avait informée par téléphone qu'elle venait de tuer sa fillette," a expliqué le Procureur de la République Villefranche-sur-Saône. Il raconte la suite des événements : "donc, les gendarmes sont entrés dans la maison dans laquelle la jeune femme s'était enfermée. Ils ont constaté qu'elle était présente dans la chambre de l'enfant, qu'elle avait un couteau, qu'elle était ensanglentée et qu'elle était elle-même blessée, qu'elle s'était blessée de plusieurs coups de couteau, sans gravité, au niveau de la taille. (...) Le père a réussi à s'emparer de l'enfant pour se réfugier chez les voisins..."

La mère, toujours hospitalisée, n'a pas encore pû être entendue. Une enquête de flagrance a été ouverte dans la matinée pour "meutre sur mineur de moins de 15 ans". L'enquête a été confiée à la brigade de recherche de gendarmerie de Villefranche-sur-Saône. Une autopsie doit être réalisée ce vendredi 13 novembre.L'école maternelle où la fillette était scolarisée est sous le choc. Un soutien psychologique a été demandé par le maire pour le personnel de l'école qui en a manifesté le besoin.