Incendie mortel de Vaulx-en-Velin. Le pronostic vital des quatre personnes en urgence absolue n’est désormais plus engagé (Parquet)

Un immeuble de sept étages a pris feu peu après 3h du matin ce vendredi 16 décembre à Vaulx-en-Velin en banlieue de Lyon. 10 personnes, dont 5 enfants, ont perdu la vie. Ce vendredi en fin d'après-midi, l'origine du sinistre était encore inconnue.

4 blessés en urgence absolue ... du nouveau à 18h45

Dans son dernier point ce vendredi soir, 18h45. Le parquet de Lyon informe : " nous pouvons vous indiquer que le pronostic vital des quatre personnes en urgence absolue n’est désormais plus engagé".

Concernant l'enquête ouverte pour "dégradation par incendie ayant entraîné la mort", le procureur de Lyon indique également que les investigations conduites par la DZPJ de Lyon "se poursuivent activement". Il s'agit "d’identifier avec certitude les dix personnes décédées ". Il s'agit également de déterminer les circonstances et la cause de l’incendie. "Pour l’heure, les experts incendie requis par le parquet n’ont pas encore rendu leurs conclusions sur ce point", précise le parquet.

Elan de générosité

Depuis le matin, les dons affluent à Vaulx-en-Velin pour aider les sinistrés et les familles des victimes. Les occupants du 12 chemin des Barques ont tout quitté après l'incendie. Certains ont quitté leur logement pieds nus. Les sinistrés manquent de tout mais les Vaudais ont entendu l'appel ... une importante vague de solidarité. 

En plus des dons en argent récoltés sur une cagnotte en ligne, plusieurs centaines de personnes ont aidé à transporter les dons stockés depuis le début de la journée sous des chapiteaux, jusqu'à la salle municipale Victor Jara.

Ce que l'on sait ce vendredi en fin d'après-midi

L’origine de l’incendie survenu au 12 chemin des Barques à Vaulx-en-Velin reste inconnue, a indiqué la préfecture dans son point de 16h40. Les autorités ont précisé que le bilan provisoire fait état de 10 personnes décédées. Quatre victimes sont en urgence absolue. On déplore également 20 blessés légers, dont une dizaine est sortie de l’hôpital. 

Au plus fort des opérations, 180 sapeurs-pompiers et 70 engins, 77 policiers nationaux, 18 personnels du SMUR, 15 personnels médico-psychologiques, 15 bénévoles de la Croix-Rouge ont été engagés. 

Cette fin d’après-midi, près d’une centaine d’habitants sinistrés ont été accompagnés dans une structure mobilisée par l’État, dans l’agglomération lyonnaise, pour les héberger durant le week-end. Ils seront pris en charge par les services de la Ville de Vaulx-en-Velin, de la Croix Rouge et des associations, a également ajouté la préfecture.

Relogement : le besoin "urgent" de 38 familles...

Les services de la Métropole et de la ville sont entièrement mobilisés pour accompagner les habitants, a indiqué peu après 16 heures le Grand Lyon. "38 familles, soit 100 personnes ont aujourd’hui un besoin urgent de relogement et les services de la métropole, en lien avec ceux de la ville, tentent de trouver une solution rapide pour chacun d’entre eux", précise le communiqué. 

... une solution provisoire jusqu'à lundi

La métropole a également mobilisé ses services pour assurer un accompagnement des personnes touchées, directement ou indirectement, par ce drame. Ainsi, "une dizaine d’agents sociaux et médicaux sont sur place" pour accueillir les familles. Concernant les solutions de relogement, "les personnes évacuées vont être conduites dans des bus mis à disposition par le Sytral à l’Epide de Meyzieu où ils seront pris en charge jusqu’à lundi," est-il précisé. "Pour la suite, leur accueil dans des logements est en cours d’organisation," assure la métropole.

La Métropole de Lyon a également précisé que les sapeurs-pompiers mobilisés venaient principalement des casernes de Lyon-Corneille, Villeurbanne Cusset, Villeurbanne La Doua et Meyzieu. "Les pompiers ont pu sauver 15 personnes et en mettre 18 autres en sécurité".

Confusion du Ministre de l'Intérieur

Dans sa prise de parole de la mi-journée, Gérald Darmanin a évoqué l'interpellation de trafiquants de drogue "cette nuit même" dans l'immeuble sinistré. Dans l'après-midi, la Direction de la Sécurité a fait état d'une légère confusion du ministre de l'Intérieur, a révélé le quotidien Le Progrès.

Si un revendeur a bien été arrêté chemin des Barques, l’intervention n’a pas eu lieu dans la nuit au numéro 12, mais jeudi en fin de journée au numéro 2. Ce point de deal, situé à moins de 200 mètres de l’immeuble du drame est connu de services de police, précise le quotidien.

Des pompiers héroïques

"Sans la rapidité des sapeurs-pompiers, il y aurait eu un bilan encore plus dramatique", a déclaré ce vendredi à la mi-journée Gérald Darmanin, ministre de l'Intérieur, lors d'un point presse à Vaulx-en-Velin.

En compagnie d'Olivier Klein, ministre délégué à la Ville et au Logement, Gérald Darmanin est arrivé à Lyon vers 10h30, se trouvait à 11 heures auprès des pompiers. Un déplacement qui fait suite à un dramatique incendie qui a éclaté dans la nuit de jeudi à vendredi et qui a causé la mort de plusieurs occupants d'un immeuble de 7 étages situé 12 chemin des Barques, dans le quartier du Mas du Taureau. Au programme :  une rencontre avec des familles, des élus et des secours.

Après avoir échangé avec les soldats du feu, en compagnie d'Olivier Klein, il est ensuite allé à la rencontre des familles endeuillées dans un espace municipal. Peu avant midi, il se trouvait toujours avec elles. Un point presse a été ensuite organisé devant des journalistes venus nombreux.

Ce qu'il faut retenir du point presse de la mi-journée

"Nous avons 10 morts, 4 blessés très graves dont la vie est encore en danger et une centaine de personnes impliquées", a rappelé le ministre de l'Intérieur . "Je voudrais remercier les pompiers qui sont intervenus en 12 minutes à 3 heures du matin et ont pu sauver 15 personnes en prenant des risques considérables pour leur propre vie, en escaladant l'immeuble de l'extérieur", a précisé Gérald Darmanin. 

"Après le temps du deuil, il faudra essayer de comprendre et en tirer toutes les conséquences s'il y en avaient d'autres que celles d'un simple incendie", a déclaré le ministre de l'Intérieur. 

A propos de l'enquête, le ministre de l'Intérieur a renvoyé la presse vers le procureur de la République : "il y a beaucoup d'hypothèses, de témoignages ... depuis 2 ans et demi, depuis que je suis Ministre de l'Intérieur, j'ai toujours constaté que les enquêtes pour incendie avaient trouvé leur résolution. Monsieur le Procureur communiquera sur les raisons de ce terrible incendie". 

Pour Gérald Darmanin, la priorité est encore aux victimes. 
"Il y a encore des gens entre la vie et la mort. La priorité est à l’identification des victimes”, a déclaré le ministre, notamment l'identification des "5 enfants entre 3 et 15 ans". Olivier Klein, ministre du Logement, affirme que “l’objectif est de trouver des solutions de relogement”.

Olivier Klein, ministre délégué à la Ville et au Logement a également pris la parole. "Je m'associe à la douleur des familles. L'objectif maintenant est de trouver maintenant des solutions de relogement avec l'ensemble des pouvoirs publics." Concernant l'état de l'immeuble : " il s'agit d'une copropriété dans laquelle des travaux d'urgence avaient été réalisés en 2019. C'est un quartier en renouvellement urbain dans lequel la ville, l'Etat, la Métropole investissent depuis de nombreuses années. Il s'agit d'un drame absolu et insupportable. Mais on ne peut pas incriminer à ce stade l'état de l'immeuble," a déclaré le ministre délégué à la Ville et au Logement. 

A propos d'un "point de deal" évoqués par certaines familles , le ministre de l'Intérieur a repris la parole pour évoquer les moyens policiers supplémentaires dégagés pour lutter contre le trafic de stupéfiants dans le quartier et le harcèlement quotidien des points de deal. "25 interpellations pour trafic de drogue" ont eu lieu dans cette rue a précisé le ministre depuis le 1er janvier. "Dans ce numéro 12, il y avait un trafic de drogue connu pour lequel les services enquêteurs avaient d'ailleurs - cette nuit-même - interpellé des trafiquants (...). Il est sûr que les familles nous ont évoqué ce point de deal et indirectement de squat. Mais il est beaucoup trop tôt pour en tirer des conclusions" a déclaré Gérald Darmanin. " Je ne sais pas encore si l'incendie est criminel, seule l'enquête du procureur de la République le dira", a conclu le ministre. 

Le président de Région sur place

Laurent Wauquiez, président LR de la région Auvergne Rhône-Alpes s'est également rendu à Vaulx-en-Velin. "Après le drame épouvantable qui a frappé Vaulx-en-Velin cette nuit, j'ai voulu témoigner ma solidarité ainsi que celle de toute la région aux habitants", a écrit l'élu. Laurent Wauquiez a également salué "le dévouement et le courage des pompiers et des équipes de secours".

L'arrivée des deux ministres à Vaulx-en-Velin en fin de matinée

durée de la vidéo : 00h00mn41s
Incendie de Vaulx-en-Velin : arrivée de G.Darmanin et O.Klein ©France tv

Deux cellules d'écoute

Deux cellules d'écoute ont été mises en place dès ce vendredi matin à l'école Jean Vilar et au collège Simone Lagrange, après l'incendie de Vaulx-en-Velin, a annoncé l'académie de Lyon dans un communiqué. Ces établissements "seraient les plus touchés", selon elle.

"Tous les professionnels du secteur, psy-EN, infirmiers, assistants sociaux et médecins scolaires, sont mobilisés auprès des différentes écoles et établissements du quartier pour apporter au soutien et un accompagnement aux équipes et aux élèves", a ajouté l'académie dans son communiqué.

Solutions de relogement rapides (Métropole)

Le président écologiste de la Métropole de Lyon, Bruno Bernard a également réagi ce vendredi matin dans un communiqué après s'être rendu sur place. Il se dit "bouleversé par cette tragédie" et a d'ores et déjà annoncé les engagements de la métropole de Lyon en matière de relogement :  " en tant que Président de la Métropole, je m’engage, et tous les services avec moi, à ce que des solutions de relogement soient rapidement trouvées pour la centaine de personnes touchées et mettre en oeuvre sans délai, l’accompagnement dont les familles ont besoin dans des circonstances aussi tragiques.".

Tout doit également être mis en oeuvre pour que, plus jamais, un tel drame ne puisse se reproduire.

Bruno Bernard

président Métropole de Lyon

"Ce drame frappe durement des familles, un quartier, une ville, et nous nous devons de répondre présents à leurs côtés. Tout doit également être mis en oeuvre pour que, plus jamais, un tel drame ne puisse se reproduire." Bruno Bernard a également salué l'action des pompiers.  

Selon le président de la métropole de Lyon, l'immeuble sinistré fait partie des 13 copropriétés du quartier Cervelières-Sauveteur pour lesquelles la Métropole avait voté un plan de sauvegarde et vue d'une réhabilitation et "d'une aide à la gestion de chacune des copropriétés".

Une ancienne habitante du quartier réagit

L'ancienne candidate à l'élection présidentielle Nathalie Arthaud a également réagi sur twitter dans la matinée. La représentante de Lutte Ouvrière a vécu dans le quartier vaudais  : "Grande tristesse face à ce drame dans le quartier du Mas du Taureau. Un quartier que je connais bien. Des immeubles voisins de celui que j'ai habité dix ans. Des familles croisées. Des amis touchés par ce drame. Je pense à eux et partage leur douleur."


"Tristesse" à Matignon

Dans la matinée, Elisabeth Borne a également réagi sur son compte twitter : "Tristesse face au tragique incendie qui a touché Vaulx-en-Velin". La Première Ministre a adressé son "soutien aux victimes et à leurs proches". Elle a également adressé sa "solidarité" à la maire de Vaulx-en-Velin.

"Nous allons pleurer les morts" (Maire de Vaulx-en-Velin)

En attendant la visite des deux ministres, la maire PS de Vaulx-en-Velin Hélène Geoffroy a également réagi, évoquant une " profonde tragédie". L'heure est aussi à la mobilisation dans la commune pour "accompagner les victimes," les familles des victimes" et "les familles qu'il faut reloger". Ce sont 88 personnes qui devront être relogées a indiqué la maire de Vaulx-en-Velin.  

"Nous allons pleurer les morts et accompagner celles et ceux qui sont là", a-t-elle ajouté. L'élue a par ailleurs indiqué : "j'ai demandé au préfet une cellule de crise d'urgence et une cellule psychologique". 

Le député du Rhône et ancien maire de Rillieux-la-Pape, Alexandre Vincendet était également sur place. Il a réagi dans un tweet évoquant une "horreur totale" et "une immense tristesse". "Je suis sur place, solidaire, aux côtés d'Hélène Geoffroy", a écrit le parlementaire.


Message de solidarité de l'OL 

Des messages de solidarité affluent sur les réseaux sociaux depuis le début de la matinée. De nombreux messages d'élus, de responsables politiques de tous bords mais aussi des personnalités du monde du sport. Ainsi, l'Olympique Lyonnais a posté un message en milieu de matinée un message à l'adresse des familles endeuillées. 

" Toutes nos pensées vont vers les victimes. Nous présentons nos plus sincères condoléances à leurs proches. Ce terrible drame plonge la Métropole de Lyon dans une infinie tristesse ", a indiqué le club sur les réseaux sociaux.

Gérald Darmanin et Olivier Klein attendus sur place

"C'est un choc, le bilan est extrêmement grave (..) je me suis entretenu avec le Président de la République", a déclaré le ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin avant de partir de la préfecture de Paris pour se rendre sur place.

Le ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin est attendu à Vaulx-en-Velin vers 10 heures. Il sera également accompagné du Ministre délégué à la Ville et au Logement, Olivier Klein.  


"Je me suis entretenu avec Hélène Geoffroy (maire de Vaulx-en-Velin) pour l'assurer du soutien de l'Etat",
a indiqué sur twitter Olivier Klein et ajouté "Je me rends sur place dès ce matin pour être aux côtés des habitants, des élus et des secours". 

L'incendie est survenu dans le quartier du Mas du Taureau, en plein renouvellement urbain après avoir été longtemps le symbole des quartiers sous tension dans la banlieue lyonnaise.

La presse, tenue à distance du lieu d'intervention, a été installée dans la médiathèque fraîchement inaugurée, en attente d'un point de presse.

Ce que l'on sait à 9h40 : une enquête pénale ouverte

Près de 7 heures après le déclenchement de l'incendie, le parquet de Lyon a fait le point sur l'incendie survenu au 12 chemin des barques, à Vaulx-en-Velin. Le communiqué confirme que le bilan est lourd : 10 personnes ont trouvé la mort dont 5 enfants. 4 personnes sont en urgence absolue et 15 en urgence relative.

Une enquête pénale a été ouverte par le parquet de Lyon. Le s investigations ont été confiées aux services de la direction zonale de police judiciaire (DZPJ) afin de déterminer les circonstances et causes du drame. "Pour l'heure, aucune hypothèse n'est écartée, notamment la piste criminelle," a indiqué le parquet de Lyon.  

D'importants moyens ont été mobilisés pour faire la lumière sur le drame. Ainsi, le parquet a indiqué que les équipes de la police technique et scientifique de la Police Judiciaire, les médecins de l'institut médico-légal de Lyon et les experts incendie de la police scientifique sont sur place. 

Les associations d'aide aux victimes ont également été mobilisées, au sein du centre d'accueil des familles mis en place à Vaulx-en-Velin, a fait savoir le parquet de Lyon.

La réaction du maire de Lyon

Sur son compte Twitter, le maire de Lyon Gregory Doucet s'est également ému du drame. "L’horreur vient de toucher notre commune voisine de Vaulx-en-Velin (...) Nos pensées vont aux familles et proches des victimes. J’ai exprimé la solidarité des Lyonnaises et Lyonnais à la maire Hélène Geoffroy", écrit-il.

Un lourd bilan

C'est un drame qui s'est produit dans un immeuble de Vaulx-en-Velin dans le Rhône ce vendredi 16 décembre peu après 3 heures du matin. 10 personnes sont décédées, dont cinq enfants âgés de 3 à 15 ans, dans un important incendie qui s'est déclaré dans un immeuble de 7 étages dans cette ville de la métropole de Lyon, a indiqué la préfecture d'Auvergne-Rhône-Alpes à  6h30 ce vendredi matin.

Selon la préfecture du Rhône, quatre autres personnes étaient alors en urgence absolue, 11 autres sont légèrement blessées, dont deux pompiers. Un bilan provisoire.

Un incendie meurtrier en pleine nuit

Le ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin a fait savoir à 07h40 que le bilan était "définitif", mais les pompiers disent que le bilan pourrait encore s'alourdir. La préfecture du Rhône nous a aussi affirmé que le bilan était toujours provisoire et peut encore évoluer. 

Le feu s'est déclaré vers 3 heures du matin. Les rares images de l'incendie montrent une façade d'immeuble noircie, mais les flammes ne sont pas visibles. Sur le réseau social Snapchat, un jeune de 19 ans et habitant du quartier que nous avons rencontré, a publié dans la nuit plusieurs vidéos où l'on voit des pompiers grimper à l'aide d'échelles par les fenêtres du bâtiment sinistré. 

durée de la vidéo : 00h00mn02s
Incendie à Vaulx-en-Velin : au moins 10 morts ©France Télévisions

170 pompiers mobilisés sur place

"Les pompiers ont essayé de sauver un maximum de personnes dans des conditions très difficiles", a déclaré le ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin. 

Le préfet a activé un centre opérationnel départemental et le plan "nombreuses victimes". 170 pompiers et 65 engins sont actuellement mobilisés. Un périmètre de sécurité a été mis en place.

Le feu est maîtrisé depuis six heures du matin. Des opérations de reconnaissance  menées par les secours sont actuellement en cours dans le bâtiment, situé au 12 chemin des Barques dans le quartier du Mas du Taureau. Les pompiers cherchent d'autres victimes éventuelles. L'origine de l'incendie est encore inconnue. "Il y a plusieurs hypothèses sur le départ du feu", a fait savoir Gérald Darmanin. 

Un périmètre de sécurité a été mis en place par la police nationale autour de l'immeuble sinistré.