Accidents à répétition à la montée de Choulans à Lyon : les riverains lancent une pétition, la Métropole s'active

Suite aux deux accidents mortels survenus à une semaine d'intervale en juin 2021 sur la montée de Choulans à Lyon, les riverains ont lancé une pétition pour demander la sécurisation de cet axe, très fortement accidentogène. De leur côté, les pouvoirs publics commencent à prendre des mesures.

La montée de Choulans à Lyon dans le Rhône est emprunté quotidiennement par 25 000 véhicules.
La montée de Choulans à Lyon dans le Rhône est emprunté quotidiennement par 25 000 véhicules. © Francetv/ Daniel Pajonk

L'événement était particulièrement tragique. Le 17 juin 2021, un adolescent de 16 ans perdait la vie en bas de la montée de Choulans dans le 5ème arrondissement de Lyon. Un camion réfrigéré qui empruntait l'axe dans le sens de la descente est devenu incontrôlable. Il s'est renversé sur le collégien, juste devant son établissement scolaire. Un accident à l'issue tragique, qui n'est pas un cas isolé. Une semaine plus tôt, un automobiliste perdait la vie quelques centaines de mètres plus haut, après avoir percuté un poteau. 

Excédés par la situation, des riverains ont décidé de lancer une pétition pour réclamer la sécurisation de cet axe routier très fréquenté. En deux jours, elle réunit plus de 17 000 signatures.

"Des courses de rallyes"

"Les habitants qui sont dans les immeubles au-dessus le disent : ils entendent des courses de rallye la nuit", déplore Monique Mordant, du comité de quartier Saint-Juste Sainte-Irénée-Fourvière, qui se battait déjà dans les années 1980 pour interdire le passage de camion transportant des produits dangereux sur cet axe. "La voie est libre donc ils vont vite", poursuit-elle. 

François Granchamps, un riverain, fait le même constat : "Cet axe, c'est deux fois deux voies. On imagine que c'est presque une autoroute urbaine. La forme de la route tend à pousser les gens à rouler rapidement. Regardez les bus ! Ils passent super vite !"

Des solutions mises en place

Promis par l'intermédiaire de Mohamed Chihi, l'adjoint à la sécurité de la ville de Lyon et présent le jour de la mort de l'adolescent de 16 ans, des directives ont été prises par les pouvoirs publics. Premièrement, le feu tricolore en bas de la montée, juste devant le lieu où s'est produit le dernier drame mortel, a été modifié. Dorénavant, il passe régulièrement au rouge quand, auparavant, il fallait une demande de passage des piétons via les boutons poussoir. 

Dans un second temps, "nous avons décidé d'installer un radar pédagogique dès vendredi (le 25 juin 2021 ndlr) et nous avons fait la demande à Préfecture d'installer un radar sanction" précise Fabien Bagnon, vice-président en charge de la voirie et des mobilités à la Métropole de Lyon. 

Le 22 juin 2021, une réunion doit se tenir à la Préfecture du Rhône afin de discuter justement de l'installation du radar. Mais il sera également question d'augmenter la présence policière sur cet axe, et de limiter son accès aux poids lourds à fort tonnage. 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
accident faits divers circulation économie transports