Cet article date de plus de 5 ans

Les amis d'Emmanuel Macron réunis ce soir à Lyon

Coup d'envoi des soirées de soutien décentralisées à Emmanuel Macron, initiateur du mouvement En marche ! La réunion est programmée ce soir sur la péniche  "La Plateforme" sous la forme d'un "apéro". Parmi les présents, Gérard Collomb et des élus de sa majorité métropolitaine.
© Nicolas Tucat - AFP
Le sénateur-maire de Lyon Gérard Collomb (PS), un des principaux soutiens d'Emmanuel Macron pour la présidentielle, estime que ce dernier est "le seul à pouvoir se qualifier pour le second tour" et battre Marine Le Pen en rassemblant au-delà de la gauche, au vu d'un sondage diffusé mardi soir. 
L'enquête TNS Sofres OnePoint pour Le Figaro et LCI montre que de plus en plus de Français se reconnaissent dans la démarche d'Emmanuel Macron, souligne Gérard Collomb dans un communiqué. Le sénateur-maire de Lyon estime qu' "il serait donc incompréhensible que les attaques les plus dures contre lui proviennent de ceux qui devraient le soutenir. " Et le président de la Métropole lyonnaise d'appeler au contraire au rassemblement de toutes celles et ceux qui se reconnaissent dans les idées de progrès et qui sont convaincus qu'Emmanuel Macron représente aujourd'hui une chance pour faire réussir la France. Emmanuel Macron qui ne sera pas sur place. L'ancien ministre de François Hollande est pour deux jours sur le terrain dans le Cantal.

Ce sondage teste neuf hypothèses différentes de candidats à gauche et à droite au premier tour.


Ce sondage esquisse neuf hypothèses avec à chaque fois au premier tour Nathalie Arthaud (LO), Philippe Poutou (NPA), Jean-Luc Mélenchon, Cécile Duflot (EELV), Nicolas Dupont-Aignan (DLF), Jacques Cheminade et Marine Le Pen (FN).
Il en ressort que François Hollande serait éliminé dans tous les cas de figure et que dans les six hypothèses testées avec l'ex-ministre de l'Économie Emmanuel Macron, celui-ci obtiendrait plus de suffrages que le chef de l'État (de 15 à 20% selon les cas contre 11 à 15%). L'ancien ministre du Redressement productif Arnaud Montebourg obtient lui de 5 à 7% des intentions de vote, Jean-Luc Mélenchon de 10 à 13%.
Mais dans tous les scénarios, ce sont les candidats LR (Alain Juppé ou Nicolas Sarkozy) et Marine Le Pen, créditée de 26 à 29% des voix au premier tour selon les hypothèses, qui se qualifieraient pour le second. 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
politique