Anne Lorne, cette élue de la région Auvergne-Rhône-Alpes installée... A New York

La conseillère régionale renonce à sa rémunération et annonce sa démission à la fin de l'année, le temps de boucler ses dossiers en cours. / © Maxime Jegat / Maxppp
La conseillère régionale renonce à sa rémunération et annonce sa démission à la fin de l'année, le temps de boucler ses dossiers en cours. / © Maxime Jegat / Maxppp

Alors qu'elle a récemment déménagé aux Etats-Unis, la conseillère régionale entendait poursuivre son mandat à distance. Pour couper court à la polémique, la Région présidée par Laurent Wauquiez annonce qu'elle démissionnera à la fin de l'année.

Par Mathieu Boudet

Anne Lorne, élue de la majorité LR au Conseil Régional d'Auvergne Rhône Alpes, a déménagé il y a un mois à New York, aux Etats-Unis, pour suivre son mari. Alors qu'elle n'envisageait pas de mettre fin à son mandat, une polémique naissait après la révélation de l'information par nos confrères de Lyon mag mercredi 23 septembre.  Pour y couper court, la Région annonce finalement, ce mercredi 25 septembre, qu'elle démissionnera "à la fin de l'année".

 

Elle renonce à son salaire


Après la sortie de cette information dans la presse lyonnaise, le président de région Laurent Wauquiez (LR), avait indiqué qu'il souhaitait "clarifier la situation". Interrogé sur le sujet mardi matin par BFM Lyon, M. Wauquiez a répondu qu'il aurait un échange avec son élue, en rappelant que les conseillers qui ratent des sessions sont pénalisés financièrement. Dans le cas de Mme Lorne, la question ne s'est pas posée car "elle n'a déménagé que le mois dernier et n'a pas manqué de session à ce jour", expliquait la Région, qui précise qu'elle renonce à sa rémunération de 2 450 € bruts par mois, et démissionnera à la fin de l'année, après avoir achevé les dossiers en cours. "Il y a beaucoup d'élus qui font de l'absentéisme ailleurs et on n'en parle pas," ajoute un membre de la Région.

 

Loin des yeux...


Engagée sur les questions de harcèlement scolaire lors de son mandat actuel à la Région, Anne Lorne avait été une militante active de la Manif pour Tous. Elle a été élue fin 2015, figurant sur la liste du candidat Laurent Wauquiez. Elle avait envisagé de conserver son mandat
et prévoyait de faire des allers-retours pour assister aux assemblées plénières. Sur BFMLyon, Laurent Wauquiez semblait envisager la possibilité d'une poursuite de son mandat mardi : "soit elle peut nous faire un travail utile sur des partenariats aux Etats-Unis pour la Région et assister à toutes les séances à l’Hôtel de Région, (...), et alors elle sera utile pour la Région. Si en revanche elle ne peut pas le faire, il y a une décision qui sera prise et que j’appliquerai avec la plus grande rigueur", avait-il indiqué. C'est finalement le choix de la démission qui l'a emporté.
 


    

Sur le même sujet

Ardèche : à Montpezat-sous-Beauzon, l'eau est impropre à la consommation

Les + Lus