Avec ses 76.000 spectateurs à Lyon, les Nuits de Fourvière 2021 ont surmonté les embûches liées à la crise Covid

Ce vendredi 30 juillet 2021, le rideau va tomber sur les Nuits de Fourvière à Lyon. Cette édition 2021, placée sous le signe des retrouvailles entre le public et les artistes, n'a quasiment pas souffert de la crise Covid et des restrictions. 76.000 spectateurs ont été accueillis. Un succès.
Théo Charaf aux Nuits de Fourvière, le 1er juillet 2021 à Lyon. Après un premier mois de restrictions sanitaires, le festival a pu accueillir 100% de sa jauge de spectateurs assis sur autorisation préfectorale.
Théo Charaf aux Nuits de Fourvière, le 1er juillet 2021 à Lyon. Après un premier mois de restrictions sanitaires, le festival a pu accueillir 100% de sa jauge de spectateurs assis sur autorisation préfectorale. © Joël Philipon/MaxPPP

L'organisation de cette édition 2021 des Nuits de Fourvière ne s'annonçait pas des plus aisées avec la crise Covid et son lot de restrictions sanitaires imposées pour permettre au public et aux artistes de se retrouver sur la célèbre colline de Lyon. Ce 30 juillet 2021, c'est la dernière soirée et avant même le baissé de rideau, l'équipe du festival se félicite d'avoir relevé le défi. Malgré les jauges et le pass sanitaire, la fréquentation est tout à fait à la hauteur.

"Un taux de fréquentation équivalent aux meilleures années"

Du 1er juin au 30 juillet 2021, 76.000 spectateurs ont assisté aux Nuits de Fourvière à Lyon, selon le premier bilan des organisateurs. Une réussite compte-tenu des restrictions sanitaires successives mises en place au cours de ces deux mois. En effet, il y a d'abord eu les jauges imposées. Lorsque le festival s'ouvre début juin, le nombre de spectateurs est limité à 35%, puis à partir du 9 juin à la jauge est portée à 65 %. Soit respectivement 1000 et 2000 spectateurs. Début juillet, suite à la visite de la ministre de la Culture, une autorisation préfectorale permet de revenir à 100% de spectateurs assis.

Résultat : cette édition 2021 des Nuits de Fourvière souffre peu de la crise sanitaire. Le contexte de jauge réduite et assise a mécaniquement fait baisser de 50% l’offre de places disponibles à la vente. Avec ce ratio et ses 76.000 spectateurs, le festival affiche du même coup "un taux de fréquentation équivalent aux meilleures années."

"Une suite sans fin de retournements de situation !"

"Les équipes du festival et les équipes artistiques accueillies ont su s’adapter et se réinventer pour répondre aux contraintes imposées par le contexte sanitaire", se félicite l'organisation. Il faut dire qu'il a fallu faire face à quelques retournements de situation. À commencer par les horaires des spectacles qu'il a fallu modifier "alors que le programme était fraîchement imprimé", histoire de pouvoir coller aux nouveaux horaires du couvre-feu annoncés le 29 avril.

Après les jauges de spectateurs, il a fallu aussi expérimenter la mise en place du pass sanitaire. Le 9 juin, les spectateurs doivent s'y soumettre pour venir au festival. Et là, c'est "une bonne surprise". Le public se montre compréhensif, et un laboratoire se mobilise pour permettre la réalisation de tests de dernière minute. Les Nuits de Fourvière ont également surmonté l'embûche du pass sanitaire : "selon les soirées, seulement entre 0,7% et 3% des spectateurs ont eu besoin de recourir au centre de dépistage sur site."

Côté artistes, seules deux des 62 représentations de cette édition 2021, ont été annulées pour des raisons médicales.

Créations et premières françaises fidèles au rendez-vous

L'édition 2021 des Nuits de Fourvière de Lyon, ce sont au total 60 jours de festival avec 62 représentations, dont 25 de théâtre, 3 de cirque, 6 de danse et 28 concerts. Et, "fidèle à sa ligne artistique fondée sur la pluridisciplinarité des arts de la scène, le festival a compté neuf créations et premières françaises."

Il y a ainsi eu lors du spectacle d’ouverture présenté en complicité avec la Biennale de la danse, la création de Robyn Orlin associée à la chanteuse Camille. Côté théâtre musical, la version française du spectacle de Guy Cassiers en deux volets, puis celle de l’opéra-tango María de Buenos Aires signé Astor Piazzolla en coproduction avec l’Opéra de Lyon.

Côté concerts, les Nuits ont comme toujours accueilli son nombre de stars et figures de la scène internationale : Woodkid, Asaf Avidan, Selah Sue et Melody Gardot. Les artistes français n'auraient manqué pour rien l'occasion de remonter sur la scène du théâtre antique de Fourvière. Alain Souchon, Philippe Katerine, Benjamin Biolay ou bien encore Pomme, "émue aux larmes de retrouver le Grand théâtre dans lequel elle avait joué sans public en 2020", ont aussi contribué au succès du festival.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
festival événements sorties et loisirs culture nuits de fourvière musique covid-19 santé société