Basket: l'ASVEL se rapproche du titre en battant Monaco 73 à 67

L'ASVEL de Villeurbanne s'est rapproché de son 19e titre de champion de France de basket en creusant l'écart en finale face à Monaco grâce à une deuxième victoire d'affilé, 73 à 67, lundi 17 juin à l'Astroballe.

Nelson De Marcus de l'Asvel face au joueur de Monaco Dee Bost, le 15 juin 2019, lors du match aller en Jeep Elite. Photo d'archives.
Nelson De Marcus de l'Asvel face au joueur de Monaco Dee Bost, le 15 juin 2019, lors du match aller en Jeep Elite. Photo d'archives. © P. Desmazes / AFP
Villeurbanne s'est rapproché de son 19e titre de champion de France de basket en creusant l'écart en finale face à Monaco grâce à une deuxième victoire d'affilé, 73 à 67, lundi à l'Astroballe.

Les Villeurbannais, déjà vainqueurs samedi 15 juin (81-71), mènent 2 à à 0 et ont maintenant trois occasions de conclure, jeudi, en Principauté puis de nouveau samedi sur le Rocher, avant une éventuelle "belle" à domicile mardi prochain.

L'Asvel a pris un très net ascendant sur Monaco avec cette cinquième victoire en autant de matches cette saison mais la Roca Team, qui a eu une belle réaction jeudi en fin de rencontre, n'a encore jamais perdu à domicile depuis l'arrivée de l'entraîneur Sasa Obradovic fin février.

Pendant trois quart-temps, Villeurbanne a semblé se diriger vers un succès facile grâce à sa défense hermétique. Asphyxiés, les Monégasques n'avaient marqué que 24 points à la pause! Malgré un jeu collectif défaillant en attaque (20 ballons perdus), l'Asvel avait fait l'écart à la mi-temps (40-24) grâce à la vista du tout jeune Théo Maledon, 18 ans et meilleur marqueur de Villeurbanne avec 12 points, l'activité à l'intérieur d'Amine Noua (10 points) et à la réussite de DeMarcus Nelson (10 points à 100%).

Il a fallu un gros coup de colère du coach serbe Sasa Obradovic (contre un arbitre) et son exclusion du banc pour que les Monégasques réagissent à la fin du troisième quart-temps. Enfin agressive à l'image de Paul Lacombe et Yakuba Ouattara (9 et 10 points), la Roca Team est revenue à 2 longueurs (59-57) à cinq minutes de la fin. 

Elle n'a jamais pu passer devant, faute d'une adresse suffisante aux lancers francs, à l'image du pivot Erick Buckner (15 points mais 1/6 sur la ligne). Mais elle s'est au moins persuadée que la série pouvait encore tourner. L'Asvel, elle-même, avait remporté son dernier titre en date, en 2016, après avoir perdu les deux premiers matchs contre Strasbourg. 
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
asvel basket-ball sport
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter