Bron : baptême du feu pour les futurs médecins militaires

La seule école de santé des armées, installée à Bron, organise régulièrement un exercice en grandeur réelle pour évaluer la capacité de ses futurs médecins à intervenir dans l'urgence sous le feu des combats.    

Par Philippe Bette

C'est un passage obligé, comme un baptême du feu. Et même si cet exercice se tient éloigné des théâtres de guerre, il s'agit bel et bien pour ces futurs médecins d'une épreuve. L'école de santé des armées, basée à Bron, organise régulièrement des simulations pour tester l'aptitude de ces futurs internes à prendre en charge des urgences vitales dans les pires conditions..

Diagnostic et régulation médicale:  Il faut réagir vite et sauver des vies en milieu hostile , jusqu'à devoir faire le tri des blessés en fonction des lésions et des chances de survie.     

Sous le feu de l'ennemi ou sur des bases arrière, il faut soigner sans délai et soulager la douleur de soldats grièvement blessés. La médecine de guerre peut aussi s'opérer sur le sol national, puisque le danger peut aussi désormais venir de là...  
 




              

Sur le même sujet

Les + Lus