Trois personnes en garde à vue après un mariage qui dégénère à Bron (Rhône)

Dans la nuit du 19 au 20 septembre, en marge d’un mariage mouvementé, plusieurs voitures ont été brûlées à Bron (Rhône) et les pompiers pris à partie. Jeudi 24 septembre au soir, trois auteurs présumés des faits ont été placés en garde à vue

Nuit de tension à Bron (Métropole de Lyon) avec une dizaine de voitures brûlées et des affrontements après un mariage qui a failli être annulé à cause d'un rodéo sauvage en pleine ville. Image d'archive.
Nuit de tension à Bron (Métropole de Lyon) avec une dizaine de voitures brûlées et des affrontements après un mariage qui a failli être annulé à cause d'un rodéo sauvage en pleine ville. Image d'archive. © T Brégardis / MaxPPP
La nuit de samedi à dimanche 20 septembre avait été émaillée d'incidents à Bron (Métropole de Lyon), après un mariage qui a dégénéré. La police avait dû intervenir à cause d'un rodéo en grosses cylindrées et 8 voitures ont été brûlées cette nuit là. Jeudi 24 septembre au soir, trois personnes, un homme et ses deux fils, ont été placées en garde à vue hier. Elles seront déférées ce jour au parquet.


Retour sur les faits :

Tout commence avec la cérémonie qui débute avec plus d'une demie-heure de retard, et pour cause : des participants étaient en plein rodéo "en grosse cylindrées" selon le maire Jérémie Bréaud.

Un internaute, habitant la commune, avait justement filmé le samedi 19 septembre, un rodéo juste avant un mariage:
 

A cause de cela, le maire prend la décision de restreindre l'accès à la cérémonie, aux seuls mariés témoins et parents. "Nous avons pris une sanction en interdisant à la foule d'assister à la célébration. Un tel niveau de sévérité est une première à Bron" précise le maire.
 

Le lacrymo pendant la cérémonie



Grosse colère de certains participants qui tentent de forcer le passage. La police municipale, puis la police nationale interviennent alors. Pour Jérémie Bréaud: "Malgré les menaces et les insultes, nous avons tenu bon. Certains invités ont voulu pénétrer de force dans l'enceinte de la mairie et du gaz lacrymogène a du être utilisé par les forces de l'ordre pour protéger l'intégrité des personnes. Je tiens d'ailleurs à les remercier et apporte tout mon soutien à mon adjointe qui a été profondément choquée. Ces scènes ont été filmées et la police municipale a procédé à de nombreux relevés d'infractions. La Ville étudie la possibilité de porter plainte."
 

"Nous pourrions aller plus loin"



La mairie prévient, pour les prochaines célébrations: "Avec la nouvelle charte des mariages qui sera votée au prochain conseil municipal, nous pourrions aller plus loin. Face à ces comportements, contraires aux valeurs de la République, les règles pour les prochains mariages seront encore plus strictes : 30 minutes de retard et on ne marie pas, des rodéos dans les rues risquant de provoquer des accidents et on ne marie pas. Le message est clair, quand on se marie à Bron, on ne fait plus ce que l'on veut. Le temps du laxisme à Bron est derrière nous."


Le mariage est qualifié en 2 mots par le maire: "inadmissible et intolérable"
   

Une nuit de tension


La nuit a ensuite été émaillée d'incidents et de tensions.

Une dizaine de voitures ont été incendiées dans le quartier de Parilly, où les sapeurs-pompiers ont été menacés

Des affrontements ont eu lieu avec la police rue Lionel-Terray, avec des barricades improvisées et quelques poubelles incendiées. 

 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
faits divers