Un bus incendié à Rillieux-la-Pape près de Lyon, la CRS 83 est déployée pour plusieurs jours

Dans la nuit de mardi 2 au mercredi 3 avril, un bus des transports en commun lyonnais a été brûlé dans la commune de Rilleux-la-Pape près de Lyon. Deux hommes ont été interpellés.

Un bus des transports en commun lyonnais a été incendié mardi 2 avril au soir dans le quartier de la Velette à Rillieux-la-Pape près de Lyon. L'incident a éclaté vers 23h30, mardi 2 avril, lorsqu'une dizaine de personnes interrompent la course d'un bus C5 dans lequel se trouvaient des passagers.

Elles auraient demandé aux passagers de descendre avant de répandre de l'essence dans le bus et d'y mettre le feu à l'aide de "vêtements enflammés, selon une source à l'AFP. 

Des poubelles et des chariots de supermarché ont aussi été incendiés sur la chaussée. L'incendie a été éteint vers 1h du matin. Le groupe a été définitivement dispersé une heure plus tard avec l'intervention de la police municipale et de la brigade anticriminalité. 

"Notre conducteur a été légèrement blessé, toutes nos pensées vont vers lui et ses collègues.", réagit ce 3 avril Bruno Bernard, président de la Métropole de Lyon et du SYTRAL. L'élu dit avoir "demandé à la préfecture et à la commune de Rillieux-la-Pape des moyens renforcés de police nationale et municipale."

Deux personnes ont été interpellées selon la préfecture d'Auvergne-Rhône-Alpes.

Représailles 

Dans un communiqué publié ce mercredi, Julien Smati, maire Les Républicains (LR) de Rilleux-la-Pape, et Alexandre Vincendet, ex-LR et ancien maire de la commune, dénoncent un "incendie volontaire". Selon eux, il s'agit de "représailles suite à la saisie et la mise en fourrière d'un fourgon contenant des moto-cross volés destinés à la pratique du rodéo urbain".

Joint par téléphone, le maire de Rilleux-la-Pape affirme n'avoir "aucun doute" sur l'identité du groupe de personnes responsables des violences. "Ce sont toujours les mêmes, des habitués des violences urbaines, on ne laissera pas agir ces petits voyous de quartier", ajoute-t-il.

L'élu a demandé plus de renfort à l'Etat et la Préfecture de région a annoncé le déploiement de la compagnie CRS 83 ce matin. Les effectifs arrivés ce mercredi 3 avril devraient être présents chaque soir, tant que nécessaire, dans le quartier, a précisé la préfecture. "Cela suffit largement, Rilleux est une ville paisible mais ponctuellement nous avons des épisodes de violences quand la police accomplit son travail", explique Julien Smati en référence à la saisie de plusieurs motos volées. 

En 2021, la commune avait déjà obtenu 16 postes de policiers supplémentaires après son intégration au dispositif "Quartiers de reconquête républicaine". Julien Smati affirme que si "mettre des policiers sur le terrain" est toujours une bonne chose, il faut penser sur le long terme, notamment avec la "responsabilisation des parents de délinquants mineurs".

Le 11 avril prochain, il sera présent au "Beauveau de la police municipale" pour demander plus de moyens et une réévaluation du statut des policiers similaires à celui de la police nationale. L'occasion, peut-être, de s'entretenir avec le ministre de l'Intérieur et la Ministre déléguée chargée des Collectivités territoriales et de la Ruralité. 

Pour ce soir, le SYTRAL a décidé de suspendre la desserte du centre-ville. Des déviations sont à prévoir ce soir sur les lignes C5, C2, ZI4. La reprise est estimée au jeudi 4 avril au matin.