Caluire : la maison de la Sablière ouvre ses portes pour les Journées du Patrimoine

Perchée sur les hauteurs de Lyon, la maison de la Sablière est une maison de maître qui date de 1830. Un écrin de verdure à deux pas de la ville... son parc remarquable est à découvrir à l'occasion des journées du patrimoine. 

La maison de la Sablière à Caluire-et-Cuire ouvre au public pour les journées du patrimoine 2020
La maison de la Sablière à Caluire-et-Cuire ouvre au public pour les journées du patrimoine 2020 © France tv
La maison de la Sablière, située sur la commune de Caluire-et-Cuire, au cœur du quartier Bissardon, domine les balmes de Saint-Clair et la vallée du Rhône. Une demeure méconnue et un parc remarquable. 

Cyprès centenaires, plantes aromatiques, bambous, allée des lilas... "c'est en fait un jardin à l'anglaise plus simple à gérer tant donné que toutes les variétés y sont mélangées", explique Michèle Dehan-Grognot, héritière et représentante de la 7e génération de propriétaires. 
 
Des Cyprès centenaires à la Sablière...
Des Cyprès centenaires à la Sablière... © France 3 RA


Les premières traces de cette propriété remontent au 14ème siècle. Appartenant autrefois à des aristocrates, ce domaine sera détenu par de riches soyeux lyonnais à partir du 19ème siècle. C'est Didier Petit de Meurville qui a fait bâtir l'actuelle maison bourgeoise au 19e siècle. Il a également fait aménager le parc et le jardin anglais. A partir de 1849, la maison est entrée dans la famille Chazottier, des soyeux lyonnais qui ont fait fortune dans le commerce et la confection de velours. Elle est restée dans cette famille depuis cette date. Elle se transmet de génération en génération.

Dans cette maison bourgeoise, les propriétaires successifs ont laissé leur empreinte et le temps semble suspendu, notamment dans le grand salon: "vous avez du mobilier Napoléon III, des tableaux d'époque, des portraits de famille... (un salon) chargé en tapisseries, en rideaux lourds...cette propriété présente un intérêt historique, paysager, botanique et c'est ce qui nous enclin à vouloir le partager," explique Maxime Dehan.

C'est depuis la terrasse que le peintre Jules Micol a pris les plus anciennes photographies du parc de la Tête d’Or, des vues de Lyon, de la Sablière. 
 
© France 3RA


La visite de la Sablière se fait sur inscription sur le site des Journées du patrimoineLa Sablière 16 rue de l’orangerie 69300 Caluire et Cuire Caluire-et-Cuire
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
journées du patrimoine culture patrimoine