Confinement : écrivez une lettre à vos proches, une maison d'écriture de Lyon se propose de les publier

Remettre la correspondance au goût du jour et garder du lien en cette période de confinement. La maison de portraits Trafalgar, basée à Lyon, se propose de recueillir vos écrits, de les publier sur un site dédié avant de les envoyer pour de vrai. Une centaine de lettres ont déjà été reçues.

La maison d'écriture Trafalgar, basée à Lyon, a mis en place un site dédié pour écrire des lettres, qui seront envoyées à la fin du confinement. Mars 2020
La maison d'écriture Trafalgar, basée à Lyon, a mis en place un site dédié pour écrire des lettres, qui seront envoyées à la fin du confinement. Mars 2020 © Trafalgar
La première lettre publiée le 19 mars 2020 sur le site Lettres Capitales, est celle d'une fille à son père, médecin.

Ce n’est pas une grande lettre où je m’étends et m’épanche, mais par ces quelques mots, Papa, comprends que c’est à toi que je pense, et qu’à quelques centaines de kilomètres, c’est une grande fierté qu’en moi tu as fait naître. Tu fais partie de ces héros de l’invisible, ces héros du quotidien, et pour la fille que je suis, il n’existe pas de soldat inconnu, seulement un visage aimé et amusé derrière ce masque, que grâce à toi, nous laisserons tous tomber. Ta fille qui t'aime.


C'est la première d'une immense chaîne de lettres. Bérengère Wolff explique en avoir déjà reçu une centaine. "Des lettres pour se dire qu'on s'aime, des mots couchés pour soi-même afin d'extérioriser ses sentiments". Des pensées que la maison d'écriture de portraits Trafalgar se propose de partager sur un site dédié.
 

Le simple fait de t'écrire me donne l'impression de m'asseoir à nouveau en tailleur pour te confier tout ce qui se passe à l'intérieur.


Ecrire une lettre pour aider à rompre l'isolement



Bérengère Wolff, directrice associée, explique que derrière cette initiative solidaire, il y a aussi l'envie de "de remettre la correspondance au goût du jour. De revenir à ce format de lettre auquel beaucoup ne sont plus habitués. Pas besoin de faire de la grande littérature, il s'agit d'écrire une lettre de manière instinctive, d'exprimer ce que l'on ressent" pendant cette période de crise liée au confinement.

Les lettres affluent, "de plein de petits villages français. De Barcelone en Espagne. Du Québec ou encore du Royaume-Uni" détaille Bérengère Wolff qui trouve là "une manière de voyager". Elles sont toutes, particulièrement touchantes. Comme celle écrite par une grand-mère à son petit-fils qu'elle n'a pas pu voir depuis qu'il est né.
 

Tu seras un des premiers bébés français dont le papa aura testé le congé paternité d'au moins deux mois. Tu pourras en tirer toutes les conséquences pour les combats à venir.


Des lettres qui seront envoyées à leur destinataire


Bérengère Wolff et Marion Derouvroy, les deux associées de la maison de portraits Trafalgar, se proposent de jouer les factrices. Vous écrivez votre lettre en remplissant le formulaire sur le site de Lettres Capitales. Ensuite, il y a trois possibilités : "la lettre est publiée anonymement sur le site, ou simplement un extrait, ou elle peut également rester secrète. Toutes seront envoyées à leur destinataire à la fin du confinement".

Bérengère et Marion s'engagent en effet à faire partir ces lettres pour de vrai. Elles seront manuscrites, et envoyées par courrier. L'idée étant de garder une trace de cette période, car "les écrits restent". 
Il y a 81 lettres déjà publiées  sur Lettres Capitales ce samedi 11 avril 2020. 


 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
solidarité société coronavirus : envie d'évasion santé
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter