Coronavirus Covid 19 : cloches à l'unisson et bougies aux fenêtres... quand le soutien aux soignants dépasse la religion

A Lyon, les fidèles ne peuvent plus se rendre à la Basilique de Fourvière. Le Diocèse propose des messes retransmises online. Les évêques de France ont lancé un appel à faire sonner les cloches des églises, le 25 mars, à 19h30 et à déposer des bougies aux fenêtres, selon la tradition lyonnaise.

© France 3 RA

Fête de l'Annonciation : les cloches sonneront à 19H30  


Pour ce 25 mars, Mgr Michel Dubost, l'administrateur apostolique du diocèse de Lyon qui assure l'intérim en attendant l'arrivée d'un nouvel Archevêque, célébrera la messe de l’Annonciation à la basilique Notre-Dame de Fourvière, à partir de 18h15. Il sera possible de suivre cette célébration en direct sur la chaîne youtube du diocèse et sur la page Facebook de Mgr Emmanuel Gobilliard.

Comme partout en France, à Fourvière, les cloches sonneront à 19h30. Les évêques de France ayant lancé un appel à faire sonner les cloches des églises à l'unisson, ce mercredi 25 mars, en signe de solidarité. Elles sonneront durant 10 minutes, de 19H30 à 19H40. "Elles sonneront comme elles ont sonné aux grandes heures de notre histoire," a indiqué la Conférence des Evêques de France.

Alors que les cloches retentiront, Mgr Dubost demandera également à Notre Dame de Fourvière une nouvelle fois la protection de la ville, de la région et du monde entier. Une tradition lyonnaise.
 

Un lumignon à la fenêtre en signe de solidarité


Les évêques de France invitent également les Français à un geste commun, tradition dans la ville de Lyon. Chacun est invité à déposer une bougie sur sa fenêtre au moment où les cloches sonneront à 19 h 30, "une marque de communion de pensée et de prière avec les défunts, les malades et leurs proches, avec tous les soignants et tous ceux qui rendent possible la vie de notre pays," explique le Diocèse de Lyon, en relayant l'appel de l'Eglise de France.
  

Lyon Fourvière : une messe quotidienne online et en direct


Actuellement, à Lyon, confinement oblige, il n’est plus possible de se rendre à la Basilique de Fourvière. Il n’est plus possible non plus de participer à la messe physiquement. "C'est un grand manque pour beaucoup," indique le Diocèse de Lyon.
Pour accompagner les fidèles, le Diocèse de Lyon a donc mis en place un dispositif pour "communier autrement". Les messes sont célébrées à huis clos, chaque jour à 17h. Les offices sont retransmis en direct via le site internet fourviere.org et sur YouTube.
Le 18 mars dernier, la basilique Fourvière était encore partiellement ouverte. Aujourd'hui, les touristes et fidèles ne peuvent plus se rendre à Fourvière en raison des mesures de confinement et de lutte contre le Covid 19
Le 18 mars dernier, la basilique Fourvière était encore partiellement ouverte. Aujourd'hui, les touristes et fidèles ne peuvent plus se rendre à Fourvière en raison des mesures de confinement et de lutte contre le Covid 19 © B.Tardy


Un message de soutien à l'adresse des soignants


Le 21 mars, Mgr Dubost a adressé un message de soutien à l'ensemble des soignants mobilisés pour lutter contre le coronavirus. " Où que vous soyez, à l’hôpital ou ‘en ville’, à la campagne ou dans nos agglomérations... A raison, la France vous applaudit." et d'ajouter "Les jours qui viennent s’annoncent très difficiles. Nous aimerions tellement pouvoir vous aider ! Les aumôniers, vous le savez, sont à votre disposition et à celle des malades..."
 

Un retour à la tradition lyonnaise en mode 2.0 pour soutenir les soignants 


Depuis le début de la semaine dernière, le message se propage sur les réseaux sociaux avec le hashtag #UnLumignonPourLyon notamment. les Lyonnais sont invités à placer sur le rebord de leurs fenêtres des lumignons, comme ceux qui illuminent traditionnellement la ville tous les 8 décembre depuis 1852. Un message et un hommage aux soignants mobilisés sur le front du Coronavirus. Ce n'est pas contre la peste, mais contre le coronavirus, et pour remercier les soignants que les Lyonnais ont erssorti leurs lumignons.

Un lumignon pour le personnel hospitalier, ceux "qui sauvent des vies"... ... mais aussi pour les malades. Une marque de soutien qui touche grands et petits. Un rendez-vous pour certains... Des Lyonnais "fiers d'être gone" Et il y a ceux qui croient en la légende 

Cette tradition d'hommage à la Vierge remonte en fait au 17e siècle. En 1643, pour remercier la Vierge d'avoir sauvé la ville de l'épidémie de peste, les notables (et échevins) avaient pris l'habitude de monter à Fourvière. Une montée sur la colline chaque 8 septembre pour remercier la Vierge de sa protection et pour une bénédiction de la ville de Lyon. Près d'un siècle plus tard, en 1852, alors qu' une statue dorée de la vierge était inaugurée au sommet de Fourvière, les Lyonnais ont décidé de mettre spontanément des bougies à leurs fenêtres.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
coronavirus/covid-19 santé société