Coronavirus : deux sénateurs du Rhône demandent la nationalisation de FAMAR Lyon, seul fabricant français de chloroquine

Le site FAMAR Lyon / © maxppp
Le site FAMAR Lyon / © maxppp

Le sous-traitant pharmaceutique FAMAR Lyon, seul fabricant français de Nivaquine à base de chloroquine, est en redressement judiciaire depuis juin dernier. En raison de la crise sanitaire actuelle, deux sénateurs du Rhône demandent sa nationalisation.

Par Dolores Mazzola

Dans un courrier daté du 1er avril, deux sénateurs du Rhône, Annie Guillemot et Gilbert-Luc Devinaz demandent "que le gouvernement prenne une décision immédiate compte tenu de l’urgence sanitaire actuelle. Il nous apparait nécessaire que la nationalisation de cette entreprise soit envisagée dans les meilleurs délais".

Les deux parlementaires indiquent avoir d’ailleurs écrit au mois de mars au Premier ministre Édouard Philippe afin de lui faire part de la situation de Famar Lyon. Une lettre restée pour le moment sans réponse. Ils indiquent avoir également saisi le Ministre de la Santé, Olivier Veran et le ministre de l'Economie, Bruno Lemaire. 

Annie Guillemot et Gilbert-Luc Devinaz rappellent également que la mission sénatoriale d’information sur la pénurie de médicaments et de vaccins avaient déjà interpellé l’Etat sur la situation de ce site industriel pharmaceutique en avril 2019. 
 

Seul fabricant pour la France de Nivaquine, antipaludéen à base de Chloroquine


La mobilisation grandit autour de FAMAR Lyon car le site dispose d'une portefeuille produits conséquent. Ainsi l’usine de St Genis Laval compte parmi sa soixantaine de produits, 12 médicaments d’intérêt thérapeutique majeur (MITM). Il produit notamment de la Nivaquine, à base de Chloroquine Sulfate. Or Famar Lyon est actuellement le seul site enregistré pour le fabriquer et le délivrer pour le marché français.

Dans un communiqué du 31 mars, le syndicat CGT précise que "l'usine est également enregistrée par les autorités françaises pour fabriquer l’antibiotique à base d’Azithromycine, molécule utilisée en association avec l’Hydroxychloroquine par l’équipe du professeur Raoult pour combattre le Covid-19."

 

Un site menacé de fermeture en cas d'absence de repreneur


Sous-traitant de l'industrie pharmaceutique, le site FAMAR Lyon travaille notamment pour Sanofi, Merck ou encore Mylan. C'est à ce jour la seule entreprise Le site implanté à Saint-Genis-Laval a été placé redressement judiciaire le 24 juin 2019. Il emploie à ce jour près de 250 salariés. Ces derniers redoutent une fermeture pure et simple de l'usine si aucune solution de reprise n'est trouvée. Une audience devait se tenir le mardi 17 mars devant le tribunal de commerce afin de décider de l'avenir du site de Saint-Genis-Laval, et notamment d'une poursuite d'activité. L'audience a été reporté à une date ultérieure qui n'a pas été définie à ce jour. Famar Lyon a actuellement des commandes lui permettant d'assurer son activité au moins jusqu'au mois de juillet 2020.
 

Pour aller plus loin ... sur la pénurie de médicaments

Au Sénat, une mission d'information s'était penchée en juillet 2018 sur la question de la pénurie de médicaments et de vaccins en France. Un rapport avaient publié le 2 octobre 2018 formulait ainsi 30 propositions pour endiguer ce phénomène de ruptures et de tensions d'approvisionnement qui inquiète l'opinion publique, les patients et les professionnels de la filière du médicament. 

Sur le site officiel du Sénat, les auditions en vidéos de la mission d'information sur la pénurie de médicaments et de vaccins

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus