VIDEO. Coronavirus - Covid 19 : les images de Lyon désertée vue du ciel

Lyon, ville morte. La place des Terreaux, deux heures avant le confinement 17/03/20 / © France tv
Lyon, ville morte. La place des Terreaux, deux heures avant le confinement 17/03/20 / © France tv

Une ville à l'arrêt, la vie suspendue et un confinement de rigueur à cause du Coronavirus... Depuis mardi 17 mars, midi, la majeure partie des activités, celles qui ne sont pas essentielles, ont été stoppées net. Lyon est désormais devenue silencieuse et endormie. 

Par Dolores Mazzola

Plus de passants, plus de cris dans les cours d'école, plus de rires insouciants aux terrasses des cafés ou dans les parcs ... le printemps commence à peine à Lyon. Le soleil, des arbres en fleurs, les chants des oiseaux, tous les ingrédients sont réunis mais les Lyonnais ont déserté les rues. Ce drôle de printemps 2020 a un goût bien amer, bien différent de ceux d'autrefois. 

Depuis midi, ce 17 mars, les déplacements sont réduits au strict minimum sur tout le territoire pour une durée de 15 jours minimum.
 
Coronavirus : Lyon transformée en ville fantôme
Les Lyonnais doivent rester chez eux en raison du confinement (jeudi 19 mars 2020) - images Nicolas Folliet

Dans les rues de Lyon, on ne circule plus que rarement. Les voitures sont à l'arrêt, d'ailleurs la ville a pris le partie de rendre le stationnement non payant. Les chantiers aussi sont stoppés comme ceux du quartier Part-Dieu. Les commerces non essentiels ont été fermés, les bars et restaurants ont tiré le rideau... Fermés jusqu'à nouvel ordre ! Ambiance dans une ville déserte et silencieuse. 

Lyon, ville immobile ... 

Lyon le trafic et les travaux à l'arrêt

Tout a commencé avec les fermetures des bars et restaurants. Puis les crèches, écoles, collèges, lycées et universités.... depuis lundi, les jeunes doivent rester à la maison. Dans Lyon, les lieux de culte sont également désertés. La municipalité et la Métropole a décidé de fermer les parcs et jardins, encore trop fréquentés. Même décision pour les cimetières.
Les berges du Rhône et berges de Saône, lieux de promenade très appréciés des Lyonnais, ont été interdites aux flâneurs et aux cyclistes. Les secteurs de la capitale des Gaules d'ordinaire très fréquentés par les touristes, comme la Presqu'île ou le Vieux-Lyon sont vides.

Il était une fois Lyon, ville touristique ...

Les berges du Rhône désertées... la preuve en imagesLyon, ville morte, reportage à deux heures du confinement. Les Lyonnais gardaient confiance...
Lyon, ville morte
 
 

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus