Covid-19 : 9 patients d'Auvergne-Rhône-Alpes transférés vers d'autres régions, les plans blancs prolongés

Publié le

En raison de la situation épidémique, neuf patients hospitalisés en Auvergne-Rhône-Alpes ont été transférés vers d'autres régions entre le 24 et le 31 décembre 2021. Les mesures de déprogrammation des interventions chirurgicales non urgentes sont prolongées au moins jusqu'au 10 janvier 2022.

Ils ont étés transférés jusqu'à Brest, Rouen, Limoges, Bayonne, Dieppe ou Morlaix. Neufs patients atteints de la covid-19 hospitalisés en réanimation en Auvergne-Rhône-Alpes ont été évacués en avion vers d'autres régions de France entre le 24 et le 31 décembre 2021. 

Quatre d'entre eux viennent du Rhône. Deux d'Henri Henriot, un de l'Hôpital de la Croix-Rousse à Lyon et un patient hospitalisé jusqu'à son transfert à Villefranche. Deux autres été hospitalisés à Bourg-en-Bresse (Ain), deux à Chambéry (Savoie) et un à Montélimar (Drôme). 

En 2022, aucun nouveau patient n'a été transféré dans d'autres régions annonce l'ARS. Aucun nouveau transfert n'est également prévu dans les jours à venir. 

Des indicateurs qui s'envolent

Selon CovidTracker, les indicateurs épidémiques de la région s'envolent. Le taux d'incidence atteint 1699 au 4 janvier. Le taux de positivité des tests est de 16% et la tension hospitalière atteint 87%.

Cela représente presque 20 000 tests positifs par jour dans la région entre le 24 et le 30 décembre 2021 et 2544 personnes hospitalisées au 2 janvier 2022 (dont 487 en réanimation.)