Covid 19 : victoire par forfait (28-0) pour Lyon, Toulouse et La Rochelle (officiel) en Coupe d'Europe de rugby

Lyon, Toulouse et La Rochelle ont été déclarés vainqueur bonifiés (28-0) par forfait pour la 2e journée de Coupe d'Europe, leurs adversaires ne pouvant pas présenter d'équipe pour des motifs de sécurité sanitaire liés au Covid-19, a décidé l'organisateur ce vendredi 18 décembre

Lyon, Toulouse et La Rochelle ont été déclarés vainqueur bonifiés (28-0) par forfait pour la 2e journée de Coupe d'Europe
Lyon, Toulouse et La Rochelle ont été déclarés vainqueur bonifiés (28-0) par forfait pour la 2e journée de Coupe d'Europe © PHOTOPQR/LE PROGRES

L'EPCR (European Professional Club Rugby) a en revanche décidé de reporter le match entre les Scarlets, qui comptent un joueur positif au nouveau coronavirus, et Toulon qui refuse de jouer à Llanelli (pays de Galles) pour cette raison. Dans ce qui était l'affiche la plus salivante du week-end, gâché par la pandémie avec 4 matches sur 12 annulés ou reportés, Toulouse fait donc le plein de points au classement (5) face à Exeter (0), comme Lyon contre Glasgow et La Rochelle contre Bath.
    

Avant le début de la journée vendredi, La Rochelle prend la tête de la poule A (9 points) comme Toulouse et Lyon de la poule B (10). Une excellente opération, sans effort, pour ces trois clubs français bien partis pour accéder aux quarts de finale.
    

Si l'EPCR a clarifié la situation de ces trois matches en donnant perdant, sans surprise, les clubs qui "n'étaient pas en mesure d'aligner une équipe en raison de l'indisponibilité de nombreux joueurs placés à l'isolement" (Glasgow et Bath) ou ayant "plusieurs cas positifs de Covid-19" (Exeter), le sort réservé à Scarlets- Toulon est toujours flou.

Toulon a refusé de jouer vendredi en raison d'un cas positif au sein de la province galloise, alors que le comité d'évaluation des risques médicaux a estimé que "le risque de transmission supplémentaire avait été contenu". Mais l'organisateur a décidé de reporter la rencontre plutôt que de l'annuler, sans perspective de compromis avec les Toulonnais ni de date libre dans un calendrier déjà très chargé.

La Coupe d'Europe fait les frais du coronavirus

Déjà trois annulations plus un report après des cas de Covid-19 et ce dès la deuxième journée: l'édition 2020-2021 de la Coupe d'Europe de rugby, revue et corrigée pour s'adapter au contexte sanitaire, fait grise mine après avoir à peine débuté.
L'EPCR, organisateur de la compétition, a décidé de reporter le match entre les Scarlets et Toulon, prévu vendredi soir à Llanelli, après le forfait du club français, inquiet d'un cas de Covid-19 dans les rangs gallois.
    

Face à "l'inquiétude" du RCT, l'organisateur a formulé plusieurs suggestions pour éviter un report: décaler la rencontre à dimanche pour permettre à n'importe quel joueur toulonnais de se retirer de la feuille de match, autoriser le club varois à aligner des joueurs volontaires de son effectif pour remplacer ceux qui se seraient retirés et soumettre les Scarlets à de nouveaux tests. "Ces propositions ont été déclinées par le RC Toulon et l'EPCR est donc en mesure de confirmer que le match est reporté", a écrit l'organisateur dans un communiqué, sans préciser de nouvelle date.
    

Contacté par l'AFP, le directeur général de l'EPCR Vincent Gaillard "déplore fortement la décision du Racing Club de Toulon de ne pas jouer un match qui nous semblait
jouable sur un plan sanitaire
".  "Tout le nécessaire a été fait pour confirmer que ce match pouvait se jouer contrairement aux trois autres", a-t-il insisté, en évoquant les annulations, auparavant, des rencontres Toulouse-Exeter, Glasgow-Lyon et La Rochelle-Bath.
    

Prévus ce weekend, les trois rencontres ont été annulées après des cas de contamination au Covid-19 dans les rangs britanniques et les clubs français ont obtenu chacun sur tapis vert un succès (28-0) agrémenté d'un point de bonus offensif. Reste maintenant à trouver une date pour organiser la rencontre entre les Scarlets et les Toulonnais. Pas une mince affaire tant le calendrier est chargé. Après en avoir discuté avec le directeur général de l'EPCR Vincent Gaillard, le président du club varois Bernard Lemaître avait estimé que "les conditions sanitaires n'étaient pas réunies pour maintenir l'organisation de cette rencontre, la santé des joueurs, du staff et de leurs familles étant primordiale", a expliqué le RCT dans un communiqué. 
Il s'agit du premier forfait volontaire d'un club après les annulations des trois matches par les organisateurs. 


Quatre clubs français encore mobilisés 


L'EPCR avait pourtant modifié la formule de sa compétition-phare pour limiter les voyages des clubs et ainsi, l'espérait-il, limiter les risques de propagation du nouveau coronavirus. "Je regrette que quatre matches ne se jouent pas ce weekend", a commenté Vincent Gaillard. "Ce n'est pas encore inquiétant pour ce qui est de l'ensemble de la compétition, d'autant que nous avons eu un très beau premier weekend", a-t-il nuancé.
    

Après une édition 2019-2020 achevée exceptionnellement en octobre, en raison du contexte sanitaire, la compétition avait été divisée en deux poules de 12 équipes avec quatre matches - deux à domicile, deux à l'extérieur - à disputer pour chacun des clubs au premier tour. Ce qui donne à cette phase de poules un air de phase à élimination directe. Toulouse, Lyon et La Rochelle ayant déjà chacun remporté leur premier match, ils effectuent un grand pas vers le niveau supérieur avec ce deuxième succès
obtenu lui sur tapis vert.
    

Malgré les bouleversements en cascade de cette deuxième journée, quatre clubs français sont toujours mobilisés lors de cette deuxième journée. Montpellier affronte les Wasps vendredi soir en Angleterre. Bordeaux-Bègles et Clermont doivent recevoir respectivement les Dragons et le Munster samedi. Quant au Racing 92, finaliste de l'édition 2020, il se rend dimanche sur la pelouse des Harlequins. 
 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
coronavirus/covid-19 santé société lou rugby rugby sport