Critérium de danse sportive de Villeurbanne : l'art de la robe

Strass, paillettes, plumes, volants, drapés, dentelles... la liste des possibles pour une robe de danse sportive semble infinie. Chère, voire très chère, souvent sur-mesure, c'est un sacré budget ! Mais la robe, c'est LE détail qui peut vous faire remporter le titre. Alors tout est permis ! 

Très vite, c'est ce qui attire l'oeil... les couleurs. Fushia, bleu turquoise, jaune citron, on est loin de l'uniforme sombre des grandes villes. Dans les concours de danse sportive, ça pète, ça tombe en cascade, ça se noue sur l'épaule et se dénoue sur la jambe. Comme si l'audace guidait les choix.

Tout à coup, tout est possible. Un robe fendue jusqu'en haut de la cuisse, un décolleté plongeant, des strass comme des étoiles, des volants en couches successives, des fleurs jusqu'au bout des bras et des perles parfois en
guise de tissu. Les danseuses n'hésitent pas à dépenser parfois jusqu'à 2500 euros pour la robe de leur rêve. 

Présente à Villeurbanne, début février, pour le critérium national de danse sportive, Nathalie a choisi sa robe avec beaucoup de soin. Ce qu'elle préfère, c'est les fleurs qui brillent tout autour. Avec elle, elle se sent bien, elle se sent femme. C'est plus qu'une robe de princesse, c'est une robe de danseuse tout simplement. Et participer à ces concours, c'est s'autoriser à les porter. 

Une robe c'est ce qui peut faire la différence avec le jury. C'est le détail en plus. 
 

Marie Lopez adore sa robe bleu azur qu'une amie lui a rapportée d'Espagne à un prix défiant toute concurrence. Avec des volants, un décolleté sompteux et des plumes au bout des bras, elle se sent pousser des ailes. Son budget a été raisonnable. Seulement 400 euros pour une robe neuve de danse standard, normalement plus chère qu'une robe de danse latine.  
  

Il faut parfois 30 mètres de tissu pour une robe

Sophie Thomas est styliste. Elle fabrique des robes sur-mesure pour le patinage artistique et pour la danse sportive. Ils sont 5 en France à posséder ce savoir-faire. Le prix dépend déjà de la danse. Pour les danses standards, les robes ont besoin de beaucoup plus de tissu que pour les danses latines. Elles sont donc plus chères. Il faut parfois 30 mètres de tissu pour une robe ! Les prix s'échelonnent entre 1500 et 2500 euros. Pour les danses latines, les prix flirtent quand même entre 500 et 1500 euros. 

Pour faire des économies, il y a le marché de l'occasion mais les robes montent vite entre 500 et 1500 euros. Et puis les femmes aiment bien avoir leur robe, cousue pour elles. Un modèle unique qui les rendra unique sur la piste de danse. 

Selon les catégories, les strass ne sont pas autorisés. Dès que l'on en met sur une robe, évidemment cela fait aussi grimper les prix. Les séniors qui ont souvent plus de moyens, n'hésitent pas à investir. Beaucoup parfois. Pour les jeunes filles et les enfants, le tissu doit être uni, sans transparence et à longueur du genou. Tout est codifié. A cela s'ajoutent les chaussures.  Moins visibles, leur prix reste plus raisonnable, aux environs de 90 euros. Et puis le maquillage, les pailletes sur le visages, les collants sophistiqués... la liste est longue pour répondre à un certain standard...celui de la danse sportive. 


 

L'actualité "Culture" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Culture" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité